GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 15 Août
Vendredi 16 Août
Samedi 17 Août
Dimanche 18 Août
Aujourd'hui
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    UE: nouvelle vague de sanctions économiques contre la Russie

    media Garde national ukrainien dans la région de Louhansk. Selon l'OTAN, «environ 1000 soldats russes» sont toujours dans l'est de l'Ukraine. REUTERS/Gleb Garanich

    Les 28 ambassadeurs représentants permanents des pays de l’Union européenne à Bruxelles ont décidé de lancer une deuxième vague de sanctions après celle imposée début août. Mais Bruxelles pourrait très vite lever ou alléger ce nouveau train de sanctions. La décision dépendra d’une évaluation du plan de paix réalisée avant la fin du mois, a indiqué le président du Conseil européen, Herman van Rompuy.

    Avec notre correspondant à Bruxelles, Pierre Benazet

    Le contenu de ces sanctions avait été décidé vendredi dernier mais il aura fallu une semaine aux Européens pour les activer à cause de leur volonté de chercher une formule qui tienne compte de l’évolution du cessez-le feu et des négociations entre Kiev et les séparatistes, une demande formulée en particulier par les Slovaques mais aussi les Hongrois et les Tchèques qui étaient de prime abord hostiles aux sanctions. En fin de compte ces sanctions seront activées ce vendredi avec à l’horizon de la fin du mois la possibilité de les modifier, de les suspendre voire de les annuler.

    Les secteurs de l'énergie et de la défense particulièrement touchés

    Elles vont frapper plus intensément les secteurs économiques déjà concernés par le premier train de sanctions. Il s’agit de l’énergie, de l’armement, des marchés financiers ou encore des biens à double usage civil et militaire, en l’occurrence par exemple pour tout ce qui concerne l’extraction pétrolière en mer.

    On sait aussi que les activités pétrolières de sociétés semi-publiques comme Gazprom, Rosneft ou Transneft seront directement touchées à deux niveaux : par exemple par l’interdiction de fournir du matériel ou de la maintenance pour l’extraction pétrolière en eaux profondes ou celle du gaz de schiste mais aussi par des restrictions d’accès aux marchés financiers avec interdiction d’emprunter sur les marchés européens, ce qui vaudra aussi pour des entreprises du secteur de la défense. En cas de besoin urgent de trésorerie ces entreprises devront donc mettre la main à la poche. Cinq banques publiques russes dont Sberbank vont voir un mur dressé entre elles et les marchés financiers européens.

    Par ailleurs, les interdictions de visas Schengen et la confiscation des avoirs seront étendues à des dirigeants criméens, des séparatistes du Donbass et des oligarques russes. Vingt et un noms ont été ajoutés à la liste des personnes déjà frappées de sanctions financières et de restriction de circulation dans l'espace Schengen.

    Après l'annonce de ce nouveau train de sanctions, la monnaie russe, le rouble, a atteint un record à la baisse, jeudi puis vendredi, face au dollar et à l'euro.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.