GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 10 Novembre
Lundi 11 Novembre
Mardi 12 Novembre
Mercredi 13 Novembre
Aujourd'hui
Vendredi 15 Novembre
Samedi 16 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Europe

    Pour Arseni Iatseniouk, la Russie veut restaurer l'Union Soviétique

    media Le Premier ministre ukrainien Arseni Iatseniouk devant le Parlement. REUTERS/Alex Kuzmin

    Alors que selon l'agence Reuters des tirs d'artillerie ont été entendus près de l'aéroport de Donetsk, le Premier ministre ukrainien Arseni Iatseniouk a de nouveau haussé ce matin contre la Russie, devant des parlementaires et hommes d'affaires ukrainiens et européens réunis à Kiev. Le Premier ministre ukrainien a mis en garde contre les ambitions de son voisin russe qui voudrait restaurer l'Union soviétique.

    « L'objectif de la Russie ne se limite pas à la Crimée », annexée en mars dernier, a déclaré le Premier ministre ukrainien. Son objectif est de « conquérir la totalité de l'Ukraine et de reformer l'Union Soviétique », a-t-il martelé devant les invités de la conférence annuelle consacrée à la stratégie pro-européenne de l'Ukraine.

    « Nous sommes toujours en état de guerre et notre principal agresseur est la Fédération russe » a-t-il insisté, en ajoutant que « Vladimir Poutine voulait entretenir un nouveau conflit larvé dans l'est de l'Ukraine pour déstabiliser le pays ».

    Le Premier ministre s'est félicité des nouvelles sanctions économiques de l'Union européenne et des Etats-Unis contre Moscou, visant les secteurs bancaires et pétroliers. Des restrictions qui pourraient être levées en fonction des progrès vers une paix durable sur le terrain.

    Cessez-le-feu violé

    Selon Arseni Iatseniouk, le cessez-le-feu entré en vigueur le 5 septembre entre l'armée ukrainienne et les séparatistes ne règle rien. « Le seul à pouvoir protéger l'Ukraine, c'est l'Otan », a-t-il déclaré. Arseni Iatseniouk a appelé les Occidentaux à ne pas abandonner l'Ukraine dans des négociations bilatérales avec la seule Russie. En musclant sa campagne pour les législatives d'octobre, il s'impose ainsi comme un chef de guerre, engagé pour la survie de son pays, rapporte notre envoyé spécial à Lviv, Sébastien Gobert.

    D'ailleurs sur le terrain, la trêve semble avoir du mal à tenir. Celle-ci est régulièrement violée depuis une semaine par toutes les parties en présence. Pour la seule journée de vendredi, les autorités ukrainiennes font part d'une quarantaine d'échauffourées, et d'un assaut à l'artillerie lourde contre l'aéroport de Donetsk. Et, selon les médias russes, un convoi humanitaire russe, le deuxième en moins de deux mois a fait son entrée dans l'Est de l'Ukraine.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.