GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 11 Octobre
Samedi 12 Octobre
Dimanche 13 Octobre
Lundi 14 Octobre
Aujourd'hui
Mercredi 16 Octobre
Jeudi 17 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Europe

    Ukraine: le «statut spécial» pour l'Est critiqué de toutes parts

    media Un ancien parachutiste russe enlève un drapeau ukrainien qui flottait jusque-là sur l'aéroport de Lougansk, capturé par les séparatistes. REUTERS/Marko Djurica

    Le Parlement ukrainien a voté, mardi 16 septembre, une loi qui accorde une large autonomie aux régions de l'est du pays contrôlées par les séparatistes. Avec ces concessions, le président ukrainien Petro Porochenko espère arracher la paix, alors que les rebelles ont mis en déroute l'armée ukrainienne et regagné du terrain ces dernières semaines.

    Avec notre envoyé spéciale à Donetsk, Laurent Geslin

    Le texte accorde un « statut spécial » pour trois ans aux régions contrôlées par les rebelles, ce qui revient de fait à leur accorder une large autonomie et leur donne la possibilité d'entretenir des relations particulières avec la Russie voisine.

    Des élections dans le Donbass pourraient être organisées le 7 décembre prochain pour confirmer, par les urnes, le nouveau pouvoir dans l'est de l'Ukraine. Le gouvernement ukrainien accorde aussi l'amnistie aux citoyens ukrainiens ayant pris les armes et participé aux institutions des Républiques populaires de Donetsk et de Lougansk, à condition qu'ils n'aient pas commis de crimes graves. Pressé par les Occidentaux de trouver une issue rapide à la crise, le président ukrainien Petro Porochenko propose donc de très larges compromis aux rebelles.

    Les réactions ne se sont pas faites attendre dans les medias, sur les réseaux sociaux, dans la rue. Le gouverneur de la région de Donetsk en exil, l'oligarque Sergeï Taruta, a déclaré que les gens du Donbass vont « se sentir violés » par ces concessions.

    Dur aussi d’avaler ces mesures pour les volontaires qui ont pris les armes pour se battre contre les séparatistes. « Cette loi n'est pas différente de la plupart des lois soviétiques. Cette loi est criminelle, nous ne la reconnaissons pas. Elle ne défend ni la souveraineté, ni l'Etat », déclarait hier un combattant du bataillon Azov positionné autour du grand port de Marioupol.

    Du côté des séparatistes, certains refusent catégoriquement une toute autre option que l’indépendance totale du Donbass. D’autres estiment au contraire que ces propositions sont intéressantes. Reste à voir maintenant si ces propositions vont suffire à arrêter les combats, qui se poursuivent autour de l'aéroport de Donetsk notamment.


     ■ Ukraine : pourquoi se battre ?

    Le Parlement ukrainien a aussi voté, le 16 septembre, une loi sur l'amnistie pour les participants aux événements dans l'est de l'Ukraine. Aujourd'hui, l'impatience gronde à l'arrière du front, le soutien aux dirigeants militaires diminue et le vivier de nouvelles recrues se tarit. Même à Lviv, pourtant foyer du patriotisme ukrainien, les jeunes hommes cherchent des moyens d'éviter la mobilisation.

    Un certain nombre de gens ici se demandent pourquoi se battre, alors qu'il faudrait de toutes les manières arriver à un compromis sur la séparation du Donbass. Le Donbass, c'est la source des plus gros problèmes et handicaps sur le territoire ukrainien.

    A Lviv, un patriotisme déclinant 17/09/2014 - par Sébastien Gobert Écouter

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.