GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 8 Novembre
Samedi 9 Novembre
Dimanche 10 Novembre
Lundi 11 Novembre
Aujourd'hui
Mercredi 13 Novembre
Jeudi 14 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Le Vatican ouvre une procédure pénale pour pédophilie

    media Jozef Wesolowski à Saint-Domingue en 2009. REUTERS/Luis Gomez/Diario Libre/Files

    Le Vatican a annoncé l'ouverture d'une procédure pénale pour pédophilie contre son ancien ambassadeur en République dominicaine. Il s'agit de l'archevêque polonais Jozef Wesolowski qui a été assigné à résidence à l'issue d'une audience préliminaire. Ces poursuites pourraient aboutir au premier procès pour pédophilie au sein du Vatican.

    Agé de 65 ans, celui qu'on appelait jusque-là Monseigneur Wesolowski, a déjà été condamné au mois de juin dernier à la peine maximale par un tribunal ecclésiastique : la réduction à l'Etat laïc. L'ancien prélat a fait appel et la décision pourrait être rendue en octobre, suivie d'un procès au pénal, le premier du genre dans la Cité-Etat.

    Des témoignages cités par des médias dominicains pointent le fait que l'ancien nonce apostolique, en poste à Saint-Domingue de 2008 à 2013, fréquentait régulièrement certains quartiers mal famés de la ville, ainsi que des plages, à la recherche de relations sexuelles tarifées avec des mineurs.

    Des poursuites souhaitées par le pape François

    Le porte-parole du Vatican a précisé que les poursuites à l'encontre de Jozef Wesolowski ont été conformes à la volonté du pape François qui a souhaité qu'une affaire « aussi grave et délicate soit traitée sans retard, avec la rigueur juste et nécessaire et avec une entière prise de responsabilité de la part du Saint-Siège ».

    Six mois avant la condamnation de Jozef Wesolowski au niveau ecclésiastique, le Comité des Nations unies sur les droits des enfants avait cité son cas pour illustrer la passivité du Vatican dans la lutte contre les abus sexuels sur mineurs commis par des prêtres.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.