GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 15 Janvier
Mercredi 16 Janvier
Jeudi 17 Janvier
Vendredi 18 Janvier
Aujourd'hui
Dimanche 20 Janvier
Lundi 21 Janvier
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • «Gilets jaunes»: mobilisation record à Toulouse, dans le sud-ouest de la France, avec 10.000 manifestants
    • «Gilets jaunes»: 27.000 manifestants en France à 14H, contre 32.000 samedi dernier (Intérieur)
    Europe

    Ukraine: quatre cadavres de civils découverts à Donetsk

    media Quatre corps auraient été découverts dans un terrain vague près de Donetsk dans l’est de l'Ukraine. DR

    D’après les médias russes, quatre corps ont été découverts dans un terrain vague près de Donetsk dans l’est de l'Ukraine. La Russie accuse les militaires ukrainiens d'avoir torturé et assassiné les victimes, ce que l'armée de Kiev dément catégoriquement. La guerre de l'information est incessante entre les deux pays.

    Avec notre correspondante à Moscou, Muriel Pomponne

    C’est une chaîne proche du Kremlin qui, la première, a évoqué la découverte par les séparatistes des corps de trois femmes et un d'un homme, des civils, qui auraient été exécutés d’une balle dans la tête.

    L’information a été reprise par le ministère russe des Affaires étrangères qui attribue aux forces armées ukrainiennes la responsabilité des assassinats, car cette zone aurait été occupée récemment par la 25e brigade aéroportée ukrainienne et par le bataillon Aïdar. La diplomatie russe parle d’un crime injustifiable et demande que l’OSCE mène une enquête impartiale. Une autre chaine de télévision suggère dans un reportage que d’autres découvertes macabres du même genre pourraient être faites.

    A Kiev, l’armée dément formellement toute implication et dénonce un « nouvel exemple de désinformation par les médias russes ». Fin juillet, après la reprise de la ville par l’armée ukrainienne, une fosse commune avait été découverte à Slaviansk, après trois mois d'occupation par les séparatistes. Et récemment, l’ONG Amnesty international a dénoncé les crimes de guerre commis pendant le conflit, en attribuant une très large part aux séparatistes.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.