GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 17 Novembre
Dimanche 18 Novembre
Lundi 19 Novembre
Mardi 20 Novembre
Aujourd'hui
Jeudi 22 Novembre
Vendredi 23 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Vote de confiance en Grèce: succès provisoire pour Antonis Samaras

    media Le Premier ministre grec Antonis Samaras devant le Parlement le 11 octobre 2014 à Ahtènes en Grèce. REUTERS/Yorgos Karahalis

    Le Premier ministre grec a obtenu la confiance du Parlement dans la nuit de vendredi à samedi avec 155 voix pour, et 131 contre. Pour la coalition des conservateurs et des socialistes, il s'agit de montrer aux investisseurs que le gouvernement est stable. C'est aussi une façon de gagner du temps, alors que des élections anticipées se profilent à l'horizon.

    Avec notre correspondante à Athènes,  Charlotte Stiévenard

    Lors d'un discours de plus d'une heure au Parlement, le chef du gouvernement n'a cessé de le répéter : tout va bien, même avec les créanciers de la Grèce, à qui le gouvernement compte dire bientôt au revoir !

    « Nous n'avons même pas besoin du reste de l'argent que nous allons recevoir du dernier plan d'aide, assure M. Samara. Dès le début l'année prochaine, nous allons sortir du mémorandum un an et demi en avance. »

    Pour Antonis Samaras, ce vote de confiance est la preuve que la coalition au pouvoir est stable, contrairement à ce que laisse entendre l'opposition. Mais Alexis Tsipras, le leader du parti de gauche Syriza, a insisté : pour lui, c'est lors de l'élection du président en février que tout se jouera.

    « Cette nuit, dit-il, quand les lumières de cette pièce vont s'éteindre, nous allons réaliser que la confiance accordée est bien loin des 180 députés que la Constitution demande pour élire le président de la République. Qu'allez-vous faire alors ? »

    En cas d'échec, il faudra organiser des élections anticipées. La formation du Premier ministre, Nouvelle démocratie, n'est pas en bonne position. Ces dernières semaines, les sondages ont donné entre 3 et 13 points d'avance à Syriza.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.