GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 19 Octobre
Dimanche 20 Octobre
Lundi 21 Octobre
Mardi 22 Octobre
Aujourd'hui
Jeudi 24 Octobre
Vendredi 25 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Pas de califat en ligne sur la Toile islandaise

    media Reuters/Kacper Pempel/Files

    Pour la première fois de son histoire, l'Islande a fermé un site internet. L'autorité responsable des noms de domaine du pays a expliqué que le site incriminé se revendiquait de l'organisation État islamique. Il était en ligne depuis mi-septembre. Selon le directeur de cette autorité, on y trouvait «entre autres choses des vidéos qui montraient les exécutions des otages».

    Il n’y a pas que des volcans tumultueux qui ont élu domicile sur la Toile Islandaise. L’irruption soudaine d’un nom de domaine contenant le terme « califat » enregistré par l’organisation « État islamique », utilisant l’extension en point IS du pays, a été créé mi-septembre. Le site hébergé par un centre de données 100% islandais, n’a pas fait long feu. Jens Petur Jensen, le directeur de l'ISNIC, l’organisme qui gère et enregistre les noms de domaines du pays, vient d’annoncer sa suspension à la télévision publique RUV.

    L'Islande, leader mondial des droits sur le web

    C'est une première dans l’histoire du pays, qui depuis 2010, est considéré comme le sanctuaire mondial de la liberté d'expression sur internet. Freedom House, l’association américaine qui mesure l’étendue de la démocratie électronique dans le monde, chaque année, lui avait remis la palme d’or des pays offrant le plus de liberté sur le web en 2013. Les lois islandaises sur la protection des données des citoyens avaient séduit Edward Snowden, lors de sa fuite, après ses révélations sur la cyber-surveillance des Etats-Unis, déclarant qu'il souhaitait obtenir l'asile politique en Islande.

    La liberté d'expression, très protégée en Islande

    Le pays refuse maintenant d’être le sanctuaire électronique du groupe Etat islamique. Effectivement, le directeur de l'ISNIC a toutefois déploré qu’un site soit fermé à cause de son contenu. Selon les autorités, c’est le point en IS islandais représentant avec ses initiales la version anglaise d’ « Islamic State », qui a décidé l’organisation terroriste de créer un portail web dans le pays. Cette fermeture est considérée par certains Islandais comme une atteinte à la liberté d'expression. 

    Effacer l’intitulé d’un site localement n’est pas une procédure simple. Elle n’est réalisable qu’en concertation avec l’ICANN, l’organisme américain régissant globalement les noms de domaine. Le mot califat, gommé de la Toile islandaise, existe toujours en .com et .org, et les sites où figure le mot sont, pour la plupart, sans rapport avec l’organisation Etat islamique. La tentation des gouvernements d’éradiquer l’activité web des groupes jihadistes est grande, en généralisant à toute la Toile ce type de procédure. Il serait peut-être temps de méditer les paroles de Benjamin Franklin : « Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l’une ni l’autre, et finit par perdre les deux » Mais il est vrai qu’au 18e siècle, internet n’existait pas et que les gazouillis des pigeons voyageurs, nous laissaient encore le temps de la réflexion.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.