GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 11 Septembre
Jeudi 12 Septembre
Vendredi 13 Septembre
Samedi 14 Septembre
Aujourd'hui
Lundi 16 Septembre
Mardi 17 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Reprise annoncée des livraisons de gaz russe à l'Ukraine

    media Avec la chute des températures, la livraison du gaz russe est devenue une préoccupation majeure en Ukraine. REUTERS/Valentyn Ogirenko

    Les livraisons de gaz russe à l'Ukraine vont reprendre, à en croire le président ukrainien lors d'une allocution à la télévision samedi 18 octobre au soir. Petro Porochenko a annoncé qu'un accord avait été trouvé avec son homologue russe, Vladimir Poutine, sur le prix du gaz. Cette annonce survient après une rencontre entre les deux hommes la veille à Milan, une semaine avant des élections législatives en Ukraine.

    « L'Ukraine aura du gaz. L'Ukraine aura du chauffage». Le président ukrainien Petro Porochenko a tenté de rassurer, au moment même où les températures ont brusquement chuté à travers tout le pays, faisant du problème de la rupture des livraisons de gaz russe l'une des principales préoccupations des Ukrainiens.

    Petro Porochenko joue gros

    Le président, élu en mai dernier avec la promesse de rétablir la paix dans l'Est du pays et de normaliser les relations avec la Russie, est en pleine campagne électorale. Dans une semaine se tiendront en effet des élections législatives anticipées convoquées par Petro Porochenko pour consolider son pouvoir. Mais le chef de l'Etat a beau se montrer rassurant, l'accord avec la Russie sur le prix du gaz et, par conséquent, sur la reprise des livraisons, ne semble pas encore tout à fait finalisé.

    Le géant gazier russe Gazprom parle, lui, d'un « accord de principe » entre Moscou et Kiev. Un accord qui ne sera formalisé qu'une fois l'épineuse question de la dette gazière de l'Ukraine réglée.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.