GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 4 Décembre
Jeudi 5 Décembre
Vendredi 6 Décembre
Samedi 7 Décembre
Aujourd'hui
Lundi 9 Décembre
Mardi 10 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Corée du Nord: «test très important» sur la base de lancement de Sohae (KCNA)
    Europe

    Ukraine: l’Otan confirme l’entrée de troupes russes, Moscou dément

    media Des camions militaires près d'un check-point à Donetsk, dans l'est de l'Ukraine. REUTERS/Maxim Zmeyev

    L’Ukraine se prépare au combat en réaction à une concentration des troupes russes et des forces rebelles dans l’est de son territoire. L’Otan a confirmé que de nombreux convois militaires étaient arrivés de Russie depuis quelques jours. Moscou affirme qu’il s’agit d’accusations « sans fondement ».

    Selon le commandant en chef de l’Otan, des colonnes d’équipement, des chars, des systèmes d’artillerie et de défense antiaérienne, ainsi que des troupes de combat russes ont été détectés en train de franchir la frontière ukrainienne ces deux derniers jours, pour se déployer sur les territoires contrôlés par les séparatistes pro-russes. Les autorités ukrainiennes ont déclaré observer leurs mouvements et se préparer au combat.

    Le porte-parole du ministère russe de la Défense a balayé ces accusations, affirmant qu’elles étaient « sans fondement » et ironisant sur ces « soi-disant convois militaires russes » que l’Otan « voit faire irruption en Ukraine », nous rapporte notre correspondante à Moscou, Muriel Pomponne.

    Il a en revanche dénoncé une prétendue « augmentation de la présence militaire étrangère » à proximité « immédiate » des frontières russes, sans toutefois donner de détails de cette présence. Il estime ainsi nécessaire de maintenir les soldats à la frontière et en Crimée en état d’alerte.

    Les observateurs de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) disent avoir observé ces derniers jours des convois militaires sans plaques d’immatriculation faisant mouvement vers Donetsk. Et des drones d’observation ont été la cible de tirs par les indépendantistes. L’OSCE note que la frontière n’existe plus entre la Russie et les zones séparatistes.

    Reconnaissant que le cessez-le-feu était de plus en plus virtuel, son secrétaire général a jugé que l’afflux d’armes dans les zones rebelles pouvait « mener à une confrontation plus ouverte ». Devant le Conseil de sécurité de l’ONU réuni en urgence ce mercredi, un haut responsable a dit que les Nations unies redoutaient « le retour à une guerre totale ».

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.