GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 17 Septembre
Mercredi 18 Septembre
Jeudi 19 Septembre
Vendredi 20 Septembre
Aujourd'hui
Dimanche 22 Septembre
Lundi 23 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Plusieurs centaines de personnes se revendiquant des «gilets jaunes» sont rassemblées à Paris ce samedi matin
    • Mondial 2019 de rugby au Japon: la France bat l'Argentine 23-21 dans un match capital pour la qualification
    • Chantier de Notre-Dame: «pas de pression» sur le calendrier des travaux (Franck Riester au «Parisien»)
    • Les Gardiens de la révolution préviennent que tout pays qui attaque l'Iran sera «le champ de bataille» (Hossein Salami)
    Europe

    Ukraine: Berlin appelle Kiev et Moscou à respecter les accords de paix

    media Frank-Walter Steinmeier, le ministre des Affaires étrangères allemand (G) et Arseni Iatseniouk, le Premier ministre ukrainien, le 18 novembre 2014 à Kiev, en Ukraine. REUTERS/Valentyn Ogirenko

    Le ministre allemand des Affaires étrangères Frank-Walter Steinmeier, en visite à Kiev, a appelé mardi 18 novembre au respect des accords de paix signés début septembre à Minsk entre Kiev et les séparatistes pro-russes ukrainiens. M. Steinmeier s'est entretenu avec le président ukrainien Petro Porochenko, avant de se rendre à Moscou.

    Avec notre correspondante à Kiev, Caroline Larson

    « Les accords de Minsk ne sont pas parfaits, mais ce sont des accords de base. Il faut respecter ces accords », a déclaré Frank-Walter Steinmeier lors d'une conférence de presse à Kiev avec le Premier ministre ukrainien Arseni Iatseniouk.

    Ce dernier a de son côté accusé Moscou de « violer grossièrement» ces accords qui supposent un cessez-le-feu, aujourd'hui devenu tout à fait virtuel. Car depuis, « la tension s'est accrue dans l'Est, a expliqué M. Steinmeier, et nous devons tout faire pour surmonter cette crise ».

    Après un entretien avec le président ukrainien Petro Porochenko, le chef de la diplomatie allemande doit se rendre à Moscou « pour s'assurer, dit-il, que les négociations à Brisbane ont créé une ambiance propice à la mise en oeuvre des accords de Minsk », faisant référence au sommet du G20 en Australie où le président russe Vladimir Poutine a reçu un accueil glacial. A ses côtés, le Premier ministre ukrainien a assuré que Kiev faisait tout pour assurer le processus de paix dans l'Est rebelle.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.