GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 15 Juillet
Mardi 16 Juillet
Mercredi 17 Juillet
Jeudi 18 Juillet
Aujourd'hui
Samedi 20 Juillet
Dimanche 21 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Mise à flot du Sébastopol, le second Mistral commandé par la Russie

    media Le porte-hélicoptères Sébastopol à Saint-Nazaire, le 21 novembre 2014. AFP PHOTO / GEORGES GOBET

    Le Sébastopol, le second navire de type Mistral destiné à la Russie, a été mis à l'eau la nuit dernière à Saint-Nazaire dans l'ouest de la France. Ces deux porte-hélicoptères sont au centre d'un imbroglio diplomatico-militaire entre Paris et Moscou depuis que François Hollande a décidé, début septembre, de lier leur livraison à un règlement politique de la crise en Ukraine.

    A ce stade, la France se retrouve donc avec deux navires de 21 000 tonnes sur les bras. Certes le Sébastopol n'est pas encore terminé, mais il a été mis à flot et a maintenant pris la place du Vladivostok dans le bassin des chantiers de Saint-Nazaire. En principe, le Vladivostok aurait déjà dû quitter la France depuis quelques jours, mais pour l'heure, Paris refuse de le livrer.

    François Hollande explique que tant que le cessez-le-feu en Ukraine ne sera pas entièrement respecté, le bateau ne sera pas livré à la Russie. Réponse de Moscou, le 14 novembre dernier : la France a jusqu'à la fin du mois pour livrer le premier Mistral, sans quoi la Russie exigera des pénalités. Depuis quelques jours, une certaine nervosité semble d'ailleurs s'être emparée des chantiers.

    D'après des informations de presse, les marins russes, dont la formation est désormais terminée, ont été priés de ne pas s'approcher du navire sur lequel ils ont été formés. Enfin, le navire-école avec lequel il sont venus en France, le Smolny, est toujours amarré à Saint-Nazaire. A l'origine, le calendrier de l'industriel prévoyait une livraison du premier Mistral début novembre, après la formation de deux équipages russes, alors que la livraison du second Mistral russe était prévue pour 2015.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.