GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 8 Novembre
Samedi 9 Novembre
Dimanche 10 Novembre
Lundi 11 Novembre
Aujourd'hui
Mercredi 13 Novembre
Jeudi 14 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    L’Ukraine assure que 7500 soldats russes se trouvent dans l’Est

    media D'après le ministre ukrainien de la Défense, 7 500 soldats russes se trouvent dans l'Est séparatiste. AFP

    En Ukraine, la majorité parlementaire pro-occidentale veut relancer la politique d'adhésion à l'Otan et dénonce la présence de 7 500 soldats russes dans l'Est séparatiste.

    C'est le ministre ukrainien de la Défense, Stepan Poltorak, qui l'a annoncé lors d'une rencontre avec les attachés militaires étrangers : il y a 7 500 soldats russes dans l'est séparatistes du pays. A ce facteur déstabilisant, a-t-il dit, s'ajoute l'entrée de nouveaux équipements militaires depuis la Russie. Pas plus loin que ce matin, selon Kiev, 20 nouveaux équipements sont passés par le poste-frontière Izvariné, sous contrôle des séparatistes, pour se diriger vers Lougansk, capitale régionale et bastion des rebelles.

    L'armée ukrainienne a accusé aussi la Russie d'avoir été à l'origine de tirs d'artillerie, une première depuis le cessez-le-feu conclu à Minsk le 5 septembre. Incapables jusqu'à présent de reconquérir l'est du pays aux mains des pro-russes, mais forts d'une victoire écrasante aux législatives du 26 octobre, les pro-Occidentaux ont annoncé à Kiev que l'adhésion à l'Otan serait une priorité pour l'Ukraine.

    Le nouveau Parlement siègera à partir de la semaine prochaine et la majorité pro-occidentale veut annuler avant la fin de l'année le statut de non-aligné de l'Ukraine et « relancer la politique en vue d'une adhésion à l'Otan ». Mais des analystes ukrainiens soulignent que l'Alliance atlantique ne voudrait pas accepter dans ses rangs un pays ayant un conflit armé avec la Russie.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.