GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 17 Août
Dimanche 18 Août
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
Aujourd'hui
Jeudi 22 Août
Vendredi 23 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Biélorussie: le président Loukachenko hausse le ton contre Moscou

    media Le président biélorusse Alexander Loukachenko (d) reçoit le président russe Vladimir Poutine pour le sommet de la Communauté des Etats indépendants (CIS), à Minsk, le 10 octobre 2014. AFP PHOTO/MAXIM MALINOVSKY

    Les sanctions russes ne touchent pas seulement les importateurs occidentaux. Moscou s’en prend désormais à son voisin et membre de son union douanière, la Biélorussie. 
    L'agence sanitaire et vétérinaire russe Rosselkhoznadzora restreint le transit sur le territoire russe d'aliments d'origine animale en provenance de ce pays, soupçonné de réexporter les produits européens interdits. Minsk dément et ne cache pas sa colère.

    « Qu’est ce que c’est que ces manières (…) Nous ne sommes pas des chiots qu'on attrape par la peau du cou pour les réprimander » : avec son franc-parler, Alexandre Loukachenko n’y va pas par quatre chemins. Le président biélorusse prévient Moscou : si les autorités sanitaires et vétérinaires russes ne lèvent pas rapidement les restrictions sur le transit de produits biélorusses, il prendra des mesures.

    La suspension de l’importation d'aliments d'origine animale de Biélorussie concerne la quasi-totalité des usines de viande de ce pays. Selon les Russes, leurs produits contiendraient des bactéries nocives et des antibiotiques. Moscou utilise régulièrement l’argument de la « violation des normes sanitaires » comme moyen de pression diplomatique.

    Mais cette fois, l’agence vétérinaire russe ne cache pas qu'elle accuse Minsk d'introduire sur son territoire des produits européens visés par l’embargo. Ainsi, 11 000 tonnes de marchandises envoyées par la Biélorussie vers le Kazakhstan seraient « volatilisées » sur le territoire russe.

    Alexandre Loukachenko dénonce une violation des accords douaniers, et promet une réaction, mais sans répondre directement aux griefs de son voisin.

    A Moscou, on est persuadé que la Biélorussie tire profit des sanctions imposées à l’Occident. Récemment, des blogueurs russes ont posté des photos de ce qu'ils nomment ironiquement le « célèbre Parmesan ou le saumon biélorusse » : des produits qui ressemblent à s’y méprendre aux produits italiens ou norvégiens, qu’ils avaient coutume d'acheter avant les sanctions.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.