GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 17 Octobre
Vendredi 18 Octobre
Samedi 19 Octobre
Dimanche 20 Octobre
Aujourd'hui
Mardi 22 Octobre
Mercredi 23 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Allemagne: Nicolas Sarkozy n'ira pas au congrès de la CDU

    media La chancelière allemande Angela Merkel et Nicolas Sarkozy, le 8 décembre 2011 à Marseille. Reuters : Jean-Paul Pelissier

    La CDU doit tenir son congrès la semaine prochaine à Cologne. Un hôte-surprise s'était invité: le nouveau patron de l'UMP, Nicolas Sarkozy. Il vient d'annoncer l'annulation de ce déplacement, préparé sans l'aval de la chancellerie.

    Nicolas Sarkozy voulait prononcer un discours devant les 1 001 délégués de la CDU réunis en congrès à Cologne mardi et mercredi prochain. Sauf que, explique notre correspondante à Berlin, Nathalie Versieux, le magazine Der Spiegel affirme que rien n'avait été calé avec Berlin. Et comme ses relations avec l'Elysée ne sont pas toujours faciles, Angela Merkel n'avait nullement l'intention de risquer une crise diplomatique avec l'Elysée en offrant à Nicolas Sarkozy une plate-forme internationale.

    Mardi, le ministre des Finances Wolfgang Schäuble avait semblé confirmer la venue de l'ancien président français. « Nous serons enthousiastes, c'est un orateur qui fascine son public », avait lâché le bras droit d'Angela Merkel, avec un brin d'ironie. C'est finalement de l'UMP qu'est venu le démenti. Nicolas Sarkozy est débordé, et n'aura pas le temps de venir à Cologne. Ni la chancellerie, ni la CDU ne commentent, mais il est clair que cette annulation soulage tout le monde côté allemand, assure le Spiegel.

    Sarkozy en berne dans les sondages

    A l'ouest du Rhin, en tout cas, un sondage publié ce samedi 6 décembre dans Le Parisien n'est guère plus encourageant pour Nicolas Sarkozy. Les deux tiers des Français, et 39% des sympathisants de droite, ne souhaitent pas que l'ancien chef de l'Etat se représente en 2017. 58% des sondés ont une mauvaise opinion du président de l'UMP, et 61% estiment que son retour « est une mauvaise chose » pour la vie politique française, un chiffre en augmentation de 7 points par rapport à un sondage identique publié fin septembre.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.