GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 18 Octobre
Samedi 19 Octobre
Dimanche 20 Octobre
Lundi 21 Octobre
Aujourd'hui
Mercredi 23 Octobre
Jeudi 24 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Angela Merkel bat toujours des records de popularité à la CDU

    media La chancelière allemande Angela Merkel a été réélue à la tête de la CDU pour la huitième fois consécutive, le 9 décembre 2014. REUTERS/Kai Pfaffenbach

    Angela Merkel a été réélue avec une écrasante majorité à la tête de son parti hier, mardi, lors du congrès de la CDU à Cologne. Une nouvelle candidature de la très populaire chef du gouvernement allemand en 2017 est très probable.

    Avec notre correspondant à Berlin, Pascal Thibaut

    « Je suis heureux qu’elle n’ait pas obtenu 101%. Ça aurait été une catastrophe, non ? » De Bruxelles, le ministre des Finances allemand Wolfgang Schäuble, de bonne humeur, a ironisé sur le score de maréchale de sa patronne. Avec 96,7% des voix contre 97,9 il y a deux ans, Angela Merkel obtient son deuxième meilleur résultat depuis qu’elle a pris la tête de l’union chrétienne-démocrate (CDU) il y a 14 ans.

    La chancelière bat toujours des records de popularité. Son parti écrase toujours ses concurrents à plus de 40% dans les sondages. Angela Merkel c'est la CDU ; la CDU c’est Angela Merkel.

    Après ce triomphe, la chancelière s’est félicitée des succès économiques de l’Allemagne jugeant que son parti faisait du bien au pays. Angela Merkel en redemande et, sans le dire, prépare déjà la campagne électorale de 2017.

    Elle a été très dure contre ses alliés au sein de la grande coalition, les sociaux-démocrates (SPD). On l’a compris : cette union de raison n’est pas un mariage d’amour. Angela Merkel a regretté ses alliés favoris, les libéraux, laminés aux dernières élections et regretté ouvertement que les écologistes n’aient pas voulu s’allier à elle l’an dernier. Angela Merkel est sans alternative pour la CDU. Le parti, lui, en cherche une au SPD.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.