GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 20 Septembre
Samedi 21 Septembre
Dimanche 22 Septembre
Lundi 23 Septembre
Aujourd'hui
Mercredi 25 Septembre
Jeudi 26 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent
    La Cour suprême espagnole autorise l'exhumation du corps de Franco
    Dernières infos
    Europe

    Luxleaks: la source présumée des fuites inculpée à Luxembourg

    media Vue générale de Luxembourg. Getty Images/Frédéric Collin

    Les arrangements fiscaux anticipés («tax rulings») entre le Grand-Duché de Luxembourg et des centaines d'entreprises à travers le monde n'en finissent pas de faire des vagues. Dernier rebondissement en date l'inculpation vendredi 12 décembre 2014 à Luxembourg de l'homme présumé à l'origine des fuites publiées il y a un mois et de nouveau il y a quelques jours à l'initiative du Consortium international des journalistes d'investigation (ICIJ).

    Avec notre correspondant à Bruxelles, Pierre Benazet

    Pour la justice luxembourgeoise, tout commence en mai 2012 à la découverte d'un reportage sur la chaîne de télévision France 2. Ce dernier révèle que des milliers de documents confidentiels ont été dérobés par un employé du réseau d'entreprises d'audit et de conseil américain PricewaterhouseCoopers (PwC).

    Entre 2010 et 2012, l'individu a subtilisé des preuves d'accords fiscaux anticipés passés entre des multinationales et le fisc grand-ducal. PwC porte plainte contre X et en juin 2012 le parquet de Luxembourg ouvre l'enquête.

    Ce n'est qu'avec la publication des premières fuites, en novembre, que celle-ci est relancée et débouche sur l'émission d'une commission rogatoire destinée à un citoyen français, ancien employé du cabinet d'audit. Il s'est rendu hier endredi à Luxembourg. Inculpé dans la soirée, après avoir été entendu par le juge d'instruction, il est ressorti libre.

    Les chefs d'inculpation sont : vol domestique, violation du secret professionnel, violation de secrets d'affaires, blanchiment et accès frauduleux à un système de traitement automatisé de données. La question est maintenant de savoir s'il est aussi à l'origine des fuites publiées cette semaine et qui concernent les trois autres grands cabinets d'audit, à savoir KPMG, Ernst&Young et Deloitte.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.