GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 11 Septembre
Jeudi 12 Septembre
Vendredi 13 Septembre
Samedi 14 Septembre
Aujourd'hui
Lundi 16 Septembre
Mardi 17 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Europe

    Présidentielle en Grèce: l’inconnue Aube dorée

    media En prison depuis un an, le chef du parti néonazi Aube dorée, Nikos Michaloliakos, ne veut pas voter pour Stavros Dimas. AFP PHOTO / LOUISA GOULIAMAKI

    Le parti d’extrême droite Aube dorée pourrait-il être le faiseur de roi au troisième et dernier tour de l’élection présidentielle en Grèce ce lundi 29 décembre ? Après son deuxième échec mardi pour se faire élire président de la République par le Parlement grec, le candidat du gouvernement, Stavros Dimas, a assuré qu'il n’accepterait pas d'être élu avec les voix d'Aube dorée.

    Stavros Dimas, le candidat de la coalition droite gauche à la présidence de la République, fait son dernier tour de piste. S’il ne rassemble pas les 180 voix nécessaires au Parlement, des élections législatives seront convoquées. Dans ce cas, c'est la formation de la gauche radicale, Syriza, qui est donnée en tête par les instituts de sondage. Or son chef, Alexis Tsipras, s'oppose aux mesures d'austérité, notamment aux nouvelles coupes budgétaires que le pouvoir en place à Athènes et les bailleurs de fonds de la Grèce préconisent pour 2015.

    Reste l’inconnue Aube dorée. Si les 16 voix des élus du parti d’extrême droite venaient s'ajouter aux 168 recueillies par Stavros Dimas au deuxième tour, il atteindrait la majorité de 180 voix requises au dernier tour. Mais pour le parti au pouvoir comme pour le chef d’Aube dorée, Nikos Michaloliakos, il n'en est pas question. Ce dernier est en prison depuis un an avec la moitié des élus de son parti, à la suite de l'assassinat par un militant d'Aube dorée d'un musicien engagé. Le plus étrange, c'est que dans l’attente de leur procès, les élus du parti néonazi vont pouvoir vote depuis leur cellule.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.