GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 17 Octobre
Mercredi 18 Octobre
Jeudi 19 Octobre
Vendredi 20 Octobre
Aujourd'hui
Dimanche 22 Octobre
Lundi 23 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Egypte: au moins 35 policiers et soldats tués dans des combats avec des islamistes (responsables)
    • Chili: les experts internationaux concluent que Pablo Neruda n'est pas mort d'un cancer
    • Washington demande à l'armée irakienne de limiter ses mouvements près de Kirkouk
    Europe

    Allemagne: manifestation du mouvement anti-islam Pegida à Dresde

    media Les partisans du mouvement anti-islam Pegida ont défilé à Dresde, le 5 janvier 2015. REUTERS/Fabrizio Bensch

    Une manifestation contre l'«islamisation» de la société a réuni ce lundi à Dresde (est) quelque 18 000 personnes, selon la police, un record depuis le lancement du mouvement Pegida («Européens patriotes contre l'islamisation de l'Occident»). Le mouvement anti-islam s'est cependant heurté à une vaste contre-mobilisation dans plusieurs villes allemandes.

    Avec notre correspondant à Berlin, Pascal Thibaut

    La onzième manifestation de Pegida dans son fief de Dresde a mobilisé un nombre de participants comparable à la dernière édition il y a deux semaines. Le mouvement lancé à l’automne dernier dans la capitale de la Saxe prouve qu’il réussit malgré une pause et les rigueurs de l’hiver à mobiliser.

    Mais ceux qui s’auto-proclament les « patriotes européens contre l’islamisation de l’Occident » ne parviennent pas ailleurs à séduire. A Berlin, Cologne ou Stuttgart, ils n’étaient hier soir qu’au mieux 300. Leurs défilés ont dû parfois être interrompus en raison du nombre sensiblement plus impressionnant de contre-manifestants - 8 000 à Stuttgart, 5 000 à Berlin - qui rejettent la stigmatisation des étrangers et de l’islam en particulier.

    Les prises de position de responsables politiques comme la chancelière Merkel dans ses vœux contre Pegida ou des Eglises, la mobilisation de la société civile dénonçant le mouvement anti-islamique ont porté leurs fruits.

    Mais un débat se développe également sur les motivations profondes de ces personnes. Car au-delà de contre-manifestations les dénonçant, il reste pour la société allemande à mettre des stratégies en place pour regagner des citoyens tentés par un rejet de l’offre politique traditionnelle sans pour autant descendre dans la rue tous les lundis.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.