GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 15 Octobre
Mercredi 16 Octobre
Jeudi 17 Octobre
Vendredi 18 Octobre
Aujourd'hui
Dimanche 20 Octobre
Lundi 21 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Russie: il y a au moins treize morts dans une mine d'or en Sibérie après la rupture d'un barrage (officiel)
    • SNCF: trafic perturbé ce samedi, «situation très sensiblement identique» à celle de vendredi (direction)
    • Le président du Chili décrète l'état d'urgence dans la capitale après une journée d'émeutes (officiel)
    Europe

    Recrudescence des affrontements dans l’est de l’Ukraine

    media Une maison détruite dans un bombardement à Donetsk, le 5 janvier 2014. REUTERS/Igor Tkachenko

    Après près d’un mois d’un calme inédit, les forces armées ukrainiennes font état de plusieurs dizaines d’échauffourées par jour et de victimes parmi leurs soldats et les populations civiles. Une recrudescence qui a lieu alors qu'une rencontre entre les présidents russe et ukrainien doit se tenir dans les prochains jours.

    Avec notre correspondant à Kiev, Sébastien Gobert

    Le grondement meurtrier de l’artillerie ne s’est jamais vraiment tu dans le Donbass depuis le début de la guerre, et ce malgré les annonces répétées de cessez-le-feu. Mais on assiste ces derniers jours à une intensification inédite des affrontements, qui émanent principalement de la République populaire autoproclamée de Donetsk. Sa voisine de Lougansk est, elle, empêtrée dans de sanglants règlements de comptes entre groupes rivaux, et la ligne de front y est plus calme.

    Aussi les échauffourées restent-elles très localisées, notamment à l’aéroport de Donetsk. Le regain de tensions survient alors que les présidents ukrainien Petro Porochenko et russe Vladimir Poutine doivent se rencontrer lors d’un sommet international au Kazakhstan dans quelques jours. Au plus bas des températures hivernales, le moment ne semble pas opportun pour lancer des offensives de grande ampleur.

    Il s’agirait donc plus de peser dans d’éventuelles négociations sur un règlement politique du conflit, que de nombreux dirigeants séparatistes voient d’un très mauvais oeil. Quoi qu’il en soit, l’écho des canons dans le Donbass laisse présager d’un hiver long, qui pourrait être suivi d’un dégel particulièrement sanglant.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.