GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 14 Novembre
Jeudi 15 Novembre
Vendredi 16 Novembre
Samedi 17 Novembre
Aujourd'hui
Lundi 19 Novembre
Mardi 20 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Otages italiennes en Syrie: polémique sur une rançon

    media Les deux otages italiennes à l'aéroport de Rome Ciampino le 16 janvier 2015. Reuters/Alessandro Bianchi

    Au lendemain de la libération des deux humanitaires italiennes Greta Ramelli et Vanessa Marzullo, enlevées en juillet 2014 dans le nord de la Syrie alors qu'elles oeuvraient pour une ONG, le chef de la diplomatie italienne s'est exprimé devant le Parlement. Il a confirmé que les jeunes femmes étaient entendues par le parquet et a démenti, à sa manière, le versement d'une rançon. 

    Avec notre correspondante à Rome, Anne Le Nir

    Greta Ramelli, 20 ans, et Vanessa Marzullo, 21 ans, ont donc passé près de six mois, sans doute entre les mains de différents geôliers en Syrie où elles participaient à un projet humanitaire, avant d’être enlevées. On les a vues, à leur retour à l’aéroport de Rome, très éprouvées. Actuellement, ces jeunes femmes originaires du nord de l’Italie sont interrogées par le parquet antiterroriste de Rome qui a ouvert une enquête sur leur enlèvement, revendiqué par des miliciens syriens du Front al-Nosra, proche d’al-Qaïda.

    Le chef de la diplomatie italienne, Paolo Gentiloni, lui, s’est exprimé devant le Parlement et a démenti, à sa façon, le versement d’une rançon de 12 millions de dollars, révélé par une chaîne de télévision arabe : « Je tiens à rappeler qu’en ce qui concerne la question des enlèvements, l’Italie s’en tient aux règles et aux comportements en vigueur au niveau international ». A la fin de son intervention, il a lancé un appel à la prudence à tous les coopérants et les journalistes italiens présents dans les pays en conflit ou souhaitant s’y rendre.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.