GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 16 Octobre
Jeudi 17 Octobre
Vendredi 18 Octobre
Samedi 19 Octobre
Aujourd'hui
Lundi 21 Octobre
Mardi 22 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Donald Trump renonce à accueillir le G7 2020 dans son golf en Floride
    Europe

    Russie: le soutien à Charlie Hebdo divise les médias et l’opinion

    media Si beaucoup de Russes sont venus se recueillir aux abords de l'ambassade de France à Moscou, après les attentats parisiens, la question de la liberté d'expression fait débat. AFP PHOTO/ANDREY MAKHONIN

    Un activiste russe a été condamné, ce vendredi, à huit jours de prison pour avoir manifesté avec une pancarte de soutien à Charlie Hebdo. L'ami qui l'accompagnait, un homme de 75 ans, a été condamné à une lourde amende. La justice leur reproche de ne pas avoir demandé l'autorisation de manifester. D'une façon générale, l’opinion publique et la presse russe sont très partagées sur le soutien à apporter au journal français.

    Avec notre correspondante à Moscou, Muriel Pomponne

    Au lendemain de l’attentat contre l’hebdomadaire satirique français, de nombreux Russes ont manifesté leur soutien à la France en se rendant devant l’ambassade avec des fleurs ou des bougies. Mais seuls quelques médias indépendants ont affiché sur leur site le bandeau « Je suis Charlie ».

    Car l’opinion, si elle compatit avec les Français sur le thème de la lutte contre le terrorisme, est plus circonspecte sur la liberté d’expression. L’opposant en exil Mikhaïl Khodorkovski, qui avait demandé aux médias de publier les caricatures en signe de soutien à l'hebdomadaire français, n’a quasiment pas été suivi. Et le président tchétchène Ramzan Kadyrov, a appelé à une grande manifestation lundi contre Charlie Hebdo.

    « Dieu merci ! La Russie n'a pas été touchée par cette épidémie », s'est exclamé un quotidien populaire, en évoquant les manifestations de soutien à Charlie Hebdo. Le journal s’est félicité de l’existence d’un article du code pénal qui condamne d'une lourde amende les médias qui se rendent coupables d' « incitation à la haine » raciale, inter-ethnique ou religieuse.

    Ce vendredi, l'autorité de surveillance des médias a appelé les médias russes à « s'abstenir de publier » des caricatures sur Mahomet, qui iraient à « l'encontre des normes éthiques et morales établies pendant des siècles de cohabitation entre différents peuples et confessions religieuses » en Russie.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.