GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 15 Novembre
Vendredi 16 Novembre
Samedi 17 Novembre
Dimanche 18 Novembre
Aujourd'hui
Mardi 20 Novembre
Mercredi 21 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Europe

    Ukraine: hommage à Kiev aux civils tués mardi dans l'attaque d'un bus

    media La manifestation place de Maïdan, à Kiev, ce dimanche 18 janvier 2015. REUTERS/Gleb Garanich

    Dans le centre de Kiev, en Ukraine, des milliers de personnes ont participé ce dimanche 18 janvier à une marche en hommage aux passagers d’un bus tués mardi 13 janvier par une roquette au sud de Donetsk.

    Avec notre correspondant à Kiev, Laurent Geslin

    Ils sont des milliers à se recueillir sur le Maïdan. Mardi dernier, 13 civils ont perdu la vie lors d’un bombardement contre un barrage de l’armée ukrainienne au sud de Donetsk, à proximité de Volnovakha. Natalia porte une pancarte : « Je suis Volnovakha », en ukrainien et en français. « En France aussi il y a eu un attentat. C’est pourquoi nous sommes là en soutien à tous les peuples pour qu’il n’y ait d’attentat nulle part. Nous sommes contre ce terrorisme, contre ce banditisme. »

    Pour Galina, la guerre qui se déroule dans le Donbass (fief des rebelles pro-russes) est l’œuvre de terroristes, tout comme les attentats qui ont frappé la France. « Nous voulons que Poutine arrête la guerre, lance-t-elle. Nous sommes contre Poutine. Nous le maudissons. Nous avons de la peine pour nos combattants. Nous sommes pour la paix, nous n’avons attaqué personne. Nous sommes honnêtes, nous sommes un bon peuple, nous voulons être amis avec tout le monde, avec les Français, avec les Russes. Nous voulons la paix, nous voulons être amis avec le monde entier. Nous sommes contre Poutine et c’est pour cela que nous sommes là. »

    Les combats qui déchirent l’est de l’Ukraine ont déjà fait plus de 5 000 morts et les violences de ces derniers jours ne laissent espérer aucun règlement rapide du conflit.

    → A (RE) LIRE : Dans la «symphonie» de Donetsk, la survie au quotidien

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.