GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 13 Octobre
Lundi 14 Octobre
Mardi 15 Octobre
Mercredi 16 Octobre
Aujourd'hui
Vendredi 18 Octobre
Samedi 19 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Charlie Hebdo: marée humaine à Grozny en Tchétchénie

    media Scandant «Allah Akbar» et agitant des banderoles proclamant leur amour pour le prophète Mahomet, des centaines de milliers de manifestants se sont réunis, le 17 janvier 2015, au pied de la mosquée de Grozny. REUTERS/Eduard Korniyenko

    La colère contre Charlie Hebdo reste forte dans le monde musulman. Le dernier numéro du journal satirique a provoqué la polémique. La Une représente le prophète Mahomet. Un « blasphème » pour de nombreux musulmans. Ce lundi, à Grozny, en Tchétchénie, ils étaient plusieurs centaines de milliers à protester contre la nouvelle caricature de Charlie Hebdo. Une manifestation organisée par les autorités de cette république russe du Caucase.

    Avec notre correspondante à Moscou, Muriel Pomponne

    C’est une véritable marée humaine qui a envahi le centre de Grozny à l’appel du président Ramzan Kadyrov. Des centaines de milliers de personnes ont défilé, brandissant des pancartes, des ballons de baudruche en forme de cœur ou arborant des vestes avec le slogan, en russe, en arabe, mais aussi en anglais « J’aime mon prophète ».

    Aucun incident, ni appel au meurtre au cours de cette manifestation très bien encadrée et organisée par le pouvoir, mais le public n’est pas insensible aux théories selon lesquelles les assassinats des journalistes de Charlie hebdo ont été organisés par des forces obscures hostiles à l’islam. Un point de vue relayé par les propos ambigus du président tchétchène lors de son discours au pied de la grande Mosquée. « Derrière l'incident des caricatures se trouvent les autorités et les services secrets des pays occidentaux », a-t-il déclaré.

    Pour Ramzan Kadyrov cette manifestation est le moyen de rassembler les Tchétchènes derrière lui au nom de la défense de l’islam. Une stratégie qui semble avoir l’aval du Kremlin, la Russie se présentant comme le pays qui respecte les sentiments religieux des croyants, contrairement à la France. Pour autant, le rassemblement que les musulmans de Moscou voulaient organiser le week-end prochain a été interdit.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.