GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 14 Août
Mardi 15 Août
Mercredi 16 Août
Jeudi 17 Août
Aujourd'hui
Samedi 19 Août
Dimanche 20 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Europe

    Ukraine: bombardements meurtriers à Marioupol

    media Un checkpoint à l'entrée de la ville de Marioupol, en septembre 2014. REUTERS/Vasily Fedosenko

    De sérieuses attaques contre les positions ukrainiennes du port stratégique de Marioupol ont eu lieu ce samedi. Au moins 30 civils ont aussi été tués lors de bombardements d'un quartier de la ville, a indiqué le ministère ukrainien de l'Intérieur. Kiev s'attend à une offensive ennemie.

    Avec notre correspondant à Kiev, Sébastien Gobert

    Les nuages de fumée noire recouvrent les quartiers périphériques de la ville de Marioupol, dans le vacarme constant de bombardements intensifs. Les troupes ukrainiennes font état d’offensives ciblées sur leurs barrages routiers et leurs fortifications.

    Par ailleurs, « quinze personnes ont été tuées et 46 blessées, dont une fillette de 12 ans » dans les bombardements d'un quartier de la ville, a indiqué le ministère de l'Intérieur. (Un dernier bilan fait état de 30 civils tués, ndlr)

    Le gouvernement ukrainien s’était enorgueilli pendant l’automne de construire une Ligne Maginot autour de la ville portuaire. Il est loin d’être certain que cela suffise à repousser une attaque massive des forces séparatistes pro-russes. Selon Dmytro Tymchuk, député national et expert militaire, il y aurait plus 800 soldats de l’armée régulière russe qui participeraient à l’opération. Des allégations impossibles à confirmer.

    Quoi qu’il en soit, les attaquants ne sont pas encore entrés dans la ville. Il est possible que ces bombardements ne soient qu’une diversion. La situation se dégrade sur tout le long de la ligne de front, et de nombreuses villes ukrainiennes sont menacées. Après un discours va-t-en-guerre d’Alexander Zakharchenko, le « président » de la République populaire autoproclamée de Donetsk (DNR, séparatiste) d’hier, qui rejetait tout nouveau cessez-le-feu, les troupes ukrainiennes savent qu’il y aura prochainement une offensive de grande ampleur. Reste à savoir où.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.