GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 23 Mai
Mardi 24 Mai
Mercredi 25 Mai
Jeudi 26 Mai
Aujourd'hui
Samedi 28 Mai
Dimanche 29 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Combats en Ukraine: le Donbass s'attend à de nouvelles offensives

    media Des militaires ukrainiens en faction dans une rue de Marioupol, près du corps d'une vicitime des bombardements, le 24 janvier 2015. REUTERS/Nikolai Ryabchenko

    La ville de Marioupol panse ses plaies, après une journée d’intenses bombardements qui ont coûté la vie à près de 30 personnes et fait près de 100 blessés parmi les civils ; le bilan militaire des deux côtés est indéterminé. Face à l’absence de volonté politique de mettre fin aux violences, le Donbass se prépare pour de nouvelles offensives.

    Avec notre correspondant à Kiev, Sébastien Gobert

    « Nous voulons la paix, mais nous saurons relever le défi que nous lancent nos ennemis. » Dans une allocution télévisée, le président ukrainien Petro Porochenko s’est affiché déterminé à contrer les vastes offensives des forces séparatistes pro-russes. Selon le chef de l’Etat, l’implication directe de la Russie est évidente. Celle-ci aurait dépêché des hommes et de l’armement lourd pour permettre aux rebelles de lancer leurs dernières offensives de conquête.

    Verrou crucial

    Le port stratégique de Marioupol est un verrou crucial dans la formation d’un couloir reliant la Russie continentale à la péninsule de Crimée, le long du littoral de la mer d’Azov. Marioupol n’est cependant que l’un des objectifs de conquête sur la liste des séparatistes. La poche de Debaltseve, les villes de Konstantynivka ou encore de Schastie, sont sous le feu nourri des batteries d’artillerie.

    Qui va stopper la violence ?

    Les condamnations internationales abondent, dirigées notamment contre le Kremlin. Mais sans perspectives de négociations de paix, il est difficile de déterminer quelles actions pourraient stopper ce déchaînement de violences. Plus que jamais, il semble que les ennemis du Donbass, et les populations civiles de la région, sont livrés à eux-mêmes.

     → A (RE)LIRE : Ukraine: bombardements meurtriers à Marioupol

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.