GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 11 Novembre
Lundi 12 Novembre
Mardi 13 Novembre
Mercredi 14 Novembre
Aujourd'hui
Vendredi 16 Novembre
Samedi 17 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Electricité: fermeture possible des centrales à charbon françaises après 2020 (gestionnaire)
    • Accord sur le Brexit: Shailesh Vara, secrétaire d'Etat britannique pour l'Irlande du Nord annonce sa démission
    • Brexit: Donald Tusk annonce un sommet européen le 25 novembre pour signer l'accord de retrait
    • Argentine: le Parlement adopte un budget d'austérité conforme à l'accord avec le FMI (officiel)
    Europe

    Grèce: rencontre à Athènes entre Martin Schulz et Alexis Tsipras

    media Le président du Parlement européen, et le Premier minister grec Alexis Tsipras, à Athènes, le 29 janvier 2015. REUTERS/Marko Djurica

    En Grèce, les négociations sur la dette ont débuté avec une première visite officielle, celle de Martin Schulz, le président du Parlement européen. Il a rencontré Alexis Tsipras ce jeudi 29 janvier pendant près de deux heures. La discussion a surtout porté sur le programme du nouveau gouvernement grec, et sur la lutte contre l'évasion fiscale.

    Avec notre correspondante à Athènes, Charlotte Stiévenard

    À la sortie de la rencontre, Martin Schulz s'est dit d'accord sur un point avec Alexis Tsipras : en Grèce, une partie de la population aurait payé trop cher les erreurs du pays. Aujourd'hui, c'est à l'autre, celle qui a placé son argent à l'étranger, de mettre la main à la poche.

    Le président du Parlement européen a assuré tout son soutien et celui de la Commission européenne au gouvernement grec, sur les questions de fraude et d'évasion fiscale. Sur celle de la dette, Alexis Tsipras aurait évoqué directement une restructuration, mais Martin Schulz n'a pas pris position.

    Il s'est simplement dit heureux de constater que la coalition de la gauche radicale et des souverainistes ne prendra pas de décision unilatérale en la matière. Ce vendredi, le président du Parlement européen devra rencontrer Angela Merkel et François Hollande pour un dîner informel. Le Grèce devrait faire partie des discussions.


    Sanctions contre la Russie : l’autre sujet de discorde

    Alors que l'Europe s'apprête à renforcer les sanctions contre la Russie en allongeant la liste des personnalités non-grata dans l'Union européenne, le nouveau Premier ministre grec a contesté cette décision, à la surprise générale. D'après Georgios Katrougalos, ministre de la Fonction publique, joint par RFI, cette réaction était surtout une question « de principe ».

    « Notre réaction était sur le principe, qui est qu’une décision qui se déclare uniforme doit être prise par tous les Etats de l’Union européenne », explique-t-il. Selon lui, Alexis Tsipras n’a pas été consulté, alors que la décision était annoncée comme unanime. « Donc notre réaction n’était pas sur le fond, mais sur le principe que tous les Etats de l’Union européenne sont égaux. » Néanmoins, il confirme le fait que la Grèce s’oppose à ces sanctions « parce que nous les considérons comme non efficaces […] Ce bras de fer avec la Russie n’est pas bon pour les intérêts de l’Union européenne. Nous critiquons la position de la Russie sur l’Ukraine. Nous ne soutenons pas monsieur Poutine. Ce que nous voulons c’est que l’Union européenne conserve de bonnes relations avec la Russie, et cela pour l’intérêt mutuel des peuples européens et russe. »

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.