GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 16 Mars
Dimanche 17 Mars
Lundi 18 Mars
Mardi 19 Mars
Aujourd'hui
Jeudi 21 Mars
Vendredi 22 Mars
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Pays-Bas: le Premier ministre perd sa majorité au Sénat, forte poussée des populistes
    • Nouvelles mises en examen pour Benalla, notamment pour le selfie avec une arme (source judiciaire)
    • Theresa May se dit «déterminée» à mener à bien le Brexit
    • Ordre public à Paris: Edouard Philippe annule son déplacement en Guyane ce week-end (Matignon à l'AFP)
    • La droite européenne décide de suspendre le parti du Premier ministre hongrois Viktor Orban (officiel)
    • Accord de paix en Centrafrique: les signataires s'accordent sur un nouveau gouvernement (UA)
    • Le jihadiste français Peter Cherif mis en examen pour l'enlèvement en 2011 de trois Français au Yémen (source judiciaire)
    Europe

    Le nouveau président roumain en visite officielle à Paris

    media Le président roumain Klaus Iohannis, en novembre 2014. REUTERS/Radu Sigheti

    Le nouveau président roumain, Klaus Iohannis, se rend à Paris ce mardi 10 février. Une visite officielle, après avoir participé le 11 janvier dernier à la marche républicaine. Lors d'un déjeuner avec François Hollande, ils doivent évoquer des sujets géopolitiques, comme l'Ukraine, l'étroite coopération économique entre Paris et Bucarest, mais aussi le sensible dossier des Roms roumains installés en France.

    Il s’agit peut-être d’un hasard du calendrier, mais cela tombe bien pour la relation franco-roumaine : la première visite bilatérale à l’étranger du nouveau président roumain se déroule en France. Issu de la minuscule communauté allemande que compte encore la Roumanie, Klaus Iohannis veut ainsi rassurer Paris quant à ses intentions.

    Malgré sa germanophilie, la relation avec la France reste prioritaire. Partenaire de longue date, la France est l’un des premiers investisseurs en Roumanie, notamment grâce au constructeur automobile Dacia, filiale du groupe Renault, qui représente 3% du PIB roumain.

    Lors de sa rencontre avec François Hollande, le chef de l’Etat roumain parlera surtout géopolitique européenne. La Roumanie est très préoccupée par la guerre en Ukraine, pays avec lequel elle partage plus de 600 kilomètres de frontières. Et une importante minorité roumanophone, de près de 400 000 personnes, vit en Ukraine.

    Les deux chefs d’Etat évoqueront le sujet sensible des Roms roumains qui vivent en France. Un sujet qui a détérioré les relations entre Paris et Bucarest ces dernières années. Aujourd’hui, la Roumanie a adopté une nouvelle stratégie afin d’intégrer cette minorité.

    Bucarest voudrait également obtenir l’appui de la France pour rejoindre l’espace de libre circulation Schengen. Un point délicat alors que des voix s’élèvent pour réclamer un rétablissement des contrôles aux frontières intérieures en Europe.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.