GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 13 Septembre
Samedi 14 Septembre
Dimanche 15 Septembre
Lundi 16 Septembre
Aujourd'hui
Mercredi 18 Septembre
Jeudi 19 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Belgique: 5 à 15 ans de prison pour les jihadistes de Sharia4Belgium

    media Walid Lakdim et Bilal El Makhoukhi, suspectés d'appartenir à Sharia4Belgium, quittent le tribunal d'Anvers, après le verdict condamnant les 46 membres du groupe jihadiste belge à des peines allant de 5 à 15 ans de prison, mercredi 11 février 2015. REUTERS/Francois Lenoir

    Condamnation du chef du groupe islamiste Sharia4Belgium et d’une quarantaine de ses membres. Fouad Belkacem, l’idéologue de ce groupe, était accusé d’être le plus important pourvoyeur en Belgique de combattants pour la Syrie. Il écope de douze ans de prison.

    Sur les 46 personnes jugées depuis le mois de septembre, seules neuf se sont présentées aux audiences : 37 autres sont actuellement en Syrie - certaines y seraient mortes. Pour ces absents, le tribunal d’Anvers a prononcé les peines maximales : 15 ans pour les dirigeants et cinq ans pour les simples membres.

    Tous étaient accusés d’avoir aidé Sharia4Belgium ou pris part à ses activités. Le groupe, rangé par la justice ce mercredi dans la catégorie des « organisations terroristes », prêchait sur internet et dans les rues d’Anvers l’instauration d’un Etat islamique en Belgique, et le jihad armé international.

    Née en Grande-Bretagne sous le nom Sharia4UK, l'organisation a été déclinée dans plusieurs pays d'Europe, également aux Etats-Unis et en Inde. La cellule belge était dirigée par Fouad Belkacem, 32 ans, qui écope donc de 12 ans de prison pour avoir radicalisé des jeunes afin de les préparer à un combat armé salafiste « au sein duquel il n’y a pas de place pour les valeurs démocratiques », a souligné le juge.

    La Belgique est particulièrement touchée par le départ de combattants en Syrie, et sur les 300 à 400 déjà partis, 10 % auraient été liés à Sharia4Belgium. Les condamnations de ce mercredi ont été prononcées dans un palais de justice sous haute surveillance : la Belgique est en état d’alerte terroriste « grave » depuis le démantèlement à la mi-janvier d'une cellule censée préparer des attentats sur le territoire.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.