GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 24 Juin
Samedi 25 Juin
Dimanche 26 Juin
Lundi 27 Juin
Aujourd'hui
Mercredi 29 Juin
Jeudi 30 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Europe

    Ukraine: prudence et soulagement après les accords de Minsk

    media Le président ukrainien Petro Porochenko reste prudent sur les perspectives d'une paix durable dans l'est de l'Ukraine. AFP PHOTO / KIRILL KUDRYAVTSEV

    « Nous ne nous attendons pas à une mise en œuvre facile du processus », a déclaré le président ukrainien Petro Porochenko quelques heures après la conclusion de l’accord de paix, à Minsk, jeudi matin, au terme d’une négociation qui aura duré 14 heures. Vladimir Poutine a pu aborder le sommet de Minsk en position de force face à son homologue ukrainien. François Hollande et la chancelière allemande Angela Merkel ont agi en facilitateur du dialogue.

    Avec notre envoyé spécial à Kiev, Régis Genté

    Pessimisme et soulagement. Les Ukrainiens semblent partagés entre ces deux sentiments, après l’accord « Minsk 2 ».

    Pessimisme parce que Vladimir Poutine n’a pas vraiment fait de concessions. Au fond, le texte, qui s’appuie sur celui du premier accord de Minsk, le 5 septembre dernier, ne garantit pas que Moscou cessera de déstabiliser l’Ukraine au moyen de séparatistes qui ne seraient rien sans les armes, les hommes et l’argent venant de Russie.

    Mais, à Kiev, on a le sentiment que le pire a été évité. Un cessez-le-feu global a été obtenu et, surtout, Moscou n’a pu imposer une fédéralisation du pays. « Le plus important est que le plan de Poutine a échoué, explique le politologue Olexyi Haran. Son idée était de quasiment diviser l’Ukraine en deux, de la fédéraliser. L’idée de Poutine était de créer deux républiques autonomes sur l’ensemble du Donbass et de jouer ensuite le jeu du diviser pour régner. Autrement dit, de transformer l’Ukraine en un pays affaibli et fragile. »

    Avant de quitter les institutions européennes, le président ukrainien espère une libération immédiate des otages, a-t-il dit, un respect immédiat des frontières, ce qui est un élément-clé de la souveraineté de son pays. Il a évoqué également avec satisfaction la nouvelle aide que le FMI va fournir à l’Ukraine qui est en situation de quasi faillite (voir encadré).

    Ce qui inquiète dans l’immédiat, c’est ce qui va se passer d’ici l’entrée en vigueur du cessez-le-feu, dimanche prochain. Les séparatistes vont-ils en profiter pour grignoter quelques bouts du Donbass ? Si oui, le sang pourrait encore couler dans les prochaines heures.


     ■ Le FMI accorde un nouveau prêt à l’Ukraine

    En accordant un prêt de 17,5 milliards de dollars, le FMI montre à l’Ukraine qu’elle ne sera pas seule face à ses difficultés économiques, aggravées depuis un an à cause du conflit. Cette aide sera également complétée par d'autres financements bilatéraux et multilatéraux. L'Union européenne et la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (Berd) sont sur les rangs.

    Ce nouveau prêt donnera un peu d’air aux autorités ukrainiennes pour lancer des négociations avec les créanciers privés du pays sur un possible allègement de sa dette. Elle dépasse actuellement les 73 % du PIB.

    Depuis le début du conflit, le FMI comme l’Union européenne ont aidé l’Ukraine. Au total, le soutien que l’institution de Washington a accordé s’élève à 40 milliards de dollars. En échange le FMI a demandé à Kiev de faire des réformes économiques, comme des programmes de lutte contre la corruption et la fraude, mais aussi des restructurations d'entreprises publiques. Le pays a réduit également son déficit plus rapidement que prévu et augmenté de façon significative les prix du gaz pour les ménages.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.