GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 10 Octobre
Vendredi 11 Octobre
Samedi 12 Octobre
Dimanche 13 Octobre
Aujourd'hui
Mardi 15 Octobre
Mercredi 16 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    LuxLeaks: le Parlement européen met en place une commission spéciale

    media La Commission spéciale est composée de 45 eurodéputés. REUTERS/Vincent Kessler

    SwisLeaks, LuxLeaks, les affaires d'évasion fiscale se multiplient à travers l'Europe. Le Parlement européen vient de mettre en place à Strasbourg une commission spéciale, chargée de mettre à jour les pratiques douteuses dans le domaine fiscal de certains Etats membres de l'Union.

    Prévue pour une durée initiale de six mois, la commission spéciale du Parlement européen est composée de 45 eurodéputés. Elle sera sans doute présidée par Alain Lamassoure, chef de la délégation française au groupe conservateur du Parti populaire européen (PPE). A l'origine de cette initiative, les écologistes auraient préféré une véritable commission d'enquête avec des pouvoirs d'investigation élargis et un meilleur accès à certains documents nationaux.

    « Les Etats, la Commission européenne, les entreprises que nous solliciterions au travers de cette commission spéciale pourraient plus facilement refuser de témoigner ou de communiquer des documents que s’il s’était agi d’une commission d’enquête proprement dite, explique le Belge Philippe Lamberts, coprésident du groupe des Verts. En réalité, on sent bien de la part des présidents de groupes qu’ils ne veulent pas mettre en difficulté des ministres des Finances, des Premiers ministres, des anciens Premiers ministres, des anciens ministres des Finances qui sont de leur groupe politique. Je pense que les partis majoritaires ici en Europe, au Parlement européen et dans les Etats membres, refusent de reconnaître cette pression dans le sens d’une plus grande justice fiscale. »

    Une chose est sûre, les trois groupes de la coalition majoritaire au Parlement européen, les conservateurs, les sociaux-démocrates et les libéraux, ne veulent pas déstabiliser le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, ancien Premier ministre du Luxembourg, mis en cause dans le scandale LuxLeaks.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.