GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 19 Juin
Mardi 20 Juin
Mercredi 21 Juin
Jeudi 22 Juin
Aujourd'hui
Samedi 24 Juin
Dimanche 25 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Syrie: près de 500 civils tués par les raids de la coalition depuis un mois (OSDH)
    • Au Yémen, l'ONU s'attend à 300 000 cas de choléra à la fin août
    • Deux navires de guerre et un sous-marin russes ont tiré des missiles sur des cibles jihadistes en Syrie (ministère russe de la Défense)
    • Corée du Nord: Pyongyang dément avoir torturé l'étudiant américain décédé Otto Warmbier (agence KCNA)
    • France: le gouvernement va interdire tout nouveau permis d'exploration d'hydrocarbures (Nicolas Hulot sur RMC/BFMTV)
    • «La France va rester ferme» sur le texte de définition des perturbateurs endocriniens discuté à Bruxelles (Nicolas Hulot sur RMC/BFMTV)
    • Pakistan: explosion devant un QG de la police à Quetta, au moins onze morts et de nombreux blessés (responsables locaux)
    Europe

    Blindés russes en Ukraine: Moscou se tait face aux accusations de Kiev

    media Les assauts se poursuivent à Marioupol, alors qu'un cessez-le-feu entre les belligérants a été signé le 12 février. REUTERS/Vasily Fedosenko

    Selon l’armée ukrainienne, plusieurs convois de blindés ont franchi ce week-end la frontière entre la Russie et l’Ukraine, notamment dans le sud-est. Des accusations auxquelles Moscou ne réagit pas.

    Un silence assourdissant règne à Moscou. Le Kremlin n’a fait aucune déclaration officielle aux accusations de l’armée ukrainienne. Selon Kiev, des blindés russes auraient franchi la frontière depuis vendredi. Ce dimanche, le porte-parole des forces armées, Andriy Lissenko, a annoncé qu'un convoi ferroviaire transportant 60 véhicules blindés, dont des chars, était entré samedi en Ukraine, tandis qu'un autre avait franchi la frontière près de Novoazovsk, à l'est de Marioupol.

    La tension monte vers le port stratégique de Marioupol. Si Moscou avoue son implication dans le conflit, c’est la fin de la trêve. Et l’arrêt de mort de l’accord signé à Minsk le 12 février. Mais les autorités russes ont toujours nié l’envoi d’armes et de soldats. Il n’y a aucune preuve, affirment-elles.

    Le discours de Vladimir Poutine à l’occasion de la Journée du défenseur de la patrie a été le seul écho apporté par Moscou aux événements du front. « Personne ne doit avoir l'illusion qu’il pourrait acquérir une supériorité militaire sur la Russie. Nous apporterons toujours une réponse adéquate à ce genre d’entreprise », a assuré le président russe devant un parterre d’officiers.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.