GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 12 Octobre
Dimanche 13 Octobre
Lundi 14 Octobre
Mardi 15 Octobre
Aujourd'hui
Jeudi 17 Octobre
Vendredi 18 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent

    «Nous souhaitons que les autorités iraniennes se montrent transparentes dans ce dossier et agissent sans délai pour mettre fin à cette situation inacceptable», a déclaré Agnès Von Der Mühll, porte-parole du Quai d'Orsay, lors d'un point de presse électronique ce mercredi après la révélation dans la presse de cette arrestation, survenue en juin dernier. Roland Marchal, chercheur à l'Institut d'études politiques, est un collègue de Fariba Adelkhah, une Franco-Iranienne directrice de recherche au centre de recherches internationales de Sciences Po à Paris. Tous deux devaient se retrouver en Iran et ont été arrêtés au printemps par les Gardiens de la révolution islamique, lesquels évoquent des soupçons d'espionnage.

    Europe

    Ukraine: Marioupol, prochain objectif des séparatistes?

    media Marioupol, ville de 500 000 habitants, est un port stratégique du sud-est toujours contrôlé par l'Ukraine. REUTERS/Vasily Fedosenko

    Selon l'armée ukrainienne, la Russie et les séparatistes pro-russes qu'elle arme ont amassé de l'équipement militaire dans la région du port de Marioupol, en mer d'Azov. Autrement dit, Kiev dit craindre une nouvelle offensive pro-russe et une violation irrémédiable des accords de paix de Minsk, signés le 12 février. Kiev tire la sonnette d'alarme quelques jours après une défaite importante subie dans la poche de Debaltseve, mercredi. Marioupol, ville de 500 000 habitants, est un port stratégique du sud-est toujours contrôlé par l'Ukraine.

    Avec notre envoyé spécial à Donetsk,  Régis Genté

    L’adversaire est en train d’amasser des équipements militaires, des armes et des combattants dans la région de Marioupol. C’est ce qu’a affirmé un porte-parole de l’armée ukrainienne vendredi et samedi. Selon Kiev, la Russie concentrerait de nouvelles forces à Novoazovsk, une ville située à une quarantaine de kilomètres de Marioupol, un important port ukrainien des bords de la mer d’Azov.

    Un nouveau front est-il sur le point d’être ouvert par la Russie, ou du moins par les séparatistes pro-russes, entre autres afin de créer éventuellement un accès terrestre vers la Crimée, la péninsule annexée par Moscou en mars 2014 ? Ou bien s’agit-il de mettre la pression sur l’Ukraine en lui montrant la fragilité de ses positions autour du port de Marioupol ? Ce serait une façon de lui faire comprendre qu’il lui faut renoncer à ses projets de rapprochement avec le camp occidental, l’Union européenne ou l’Otan.

    C’est difficile à dire pour l’heure. Kiev tire la sonnette d’alarme après une semaine de tensions et d’échanges de tirs dans la région de Novoazovsk où cinq soldats ukrainiens seraient morts depuis l’entrée en vigueur du cessez-le-feu, dimanche dernier.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.