GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 14 Octobre
Mardi 15 Octobre
Mercredi 16 Octobre
Jeudi 17 Octobre
Aujourd'hui
Samedi 19 Octobre
Dimanche 20 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Europe

    Ukraine: Porochenko confirme le retrait d'armes lourdes du front

    media Des habitants passent devant un édifice détruit par les combats dans la ville de Vuhlehirsk, au nord-est de Donetsk, le 8 mars 2015. REUTERS/Marko Djurica

    Dans une interview à la télévision publique ukrainienne, le président Petro Porochenko a confirmé le retrait de la majeure partie des armes lourdes des deux camps de la zone de conflit dans l’est de l’Ukraine. Malgré cette annonce, Londres a accusé Moscou de «saper» les règles qui ont permis d'établir la paix en Europe, tandis que Washington accuse la Russie d'imposer «le règne de la terreur». 

    Conformément aux accords connus sous le nom « Minsk-2 », a expliqué Petro Porochenko, la partie ukrainienne avait retiré la majorité de ses systèmes de lance-roquettes multiples et de son artillerie lourde.

    Le président ukrainien a également reconnu que les rebelles soutenus par la Russie avaient également retiré une partie considérable de leurs armes lourdes. Selon Petro Porochenko, il n’y a plus de tirs d’artillerie le long de la ligne de front, sauf au niveau de quelques localités. En revanche, a-t-il dit, des armes à feu et des lance-grenades sont utilisés plus fréquemment.

    Soixante-quatre soldats ukrainiens ont été tués dans l’Est du pays depuis le 15 février, malgré le cessez-le-feu, selon le chef de l’Etat. Par ailleurs, l’armée ukrainienne a accusé les rebelles d’avoir effectué, dans la nuit de lundi à mardi, des tirs à l’artillerie lourde sur ses positions dans plusieurs villages situés à proximité du fief séparatiste de Donetsk. Bien que réelle, l’accalmie sur le front semble donc toujours précaire.

    Washington accuse la Russie d'imposer le «règne de la terreur»

    Malgré l'annonce lundi par le président Porochenko d'un retrait de la majeure partie des armes lourdes par les deux camps, ce mardi les Etats-Unis ont accusé la Russie d'imposer en Crimée et dans l'Est séparatiste le « règne de la terreur », selon les propos de la secrétaire américaine adjointe pour l'Europe, Victoria Nuland. Dans ses déclarations devant la commission des Affaires étrangères du Sénat, Victoria Nuland a dénoncé dans l'Est un « conflit fabriqué, contrôlé par le Kremlin, alimenté par des chars et des armes lourdes, financé par les contribuables russes ». 

    Les déclarations virulentes de Victoria Nuland sont intervenues quelques heures après un discours prononcé à Londres par le chef de la diplomatie britannique, Philip Hammond qui a accusé le président russe de « saper » les règles qui ont permis d'instaurer la paix en Europe. 

    Ces discours interviennent alors au moment où l'Otan prépare d'importantes manoeuvres en Lettonie, en Lituanie et en Estonie. Les Etats-Unis ont annoncé lundi que les Etats-Unis avaient commencé à déployer 3 000 militaires et des équipements dans les trois pays Baltes.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.