GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 20 Mai
Mardi 21 Mai
Mercredi 22 Mai
Jeudi 23 Mai
Aujourd'hui
Samedi 25 Mai
Dimanche 26 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Un indépendantiste élu à la tête du Congrès de Nouvelle-Calédonie (officiel)
    • Taïwan acte les premiers mariages homosexuels en Asie
    Europe

    Affaire Nemtsov: le principal suspect aurait avoué sous la torture

    media Zaour Dadaïev, ancien policier tchétchène, est le principal suspect dans le meurtre de Boris Nemtsov, selon les autorités russes. REUTERS/Tatyana Makeyeva

    Les aveux du principal suspect dans le meurtre de l'opposant Boris Nemtsov, abattu à Moscou le 27 février dernier, auraient été extorqués sous la torture. C'est ce que pense Andreï Babouchkine, le président du Conseil consultatif pour les droits de l'homme qui a rendu visite au suspect en prison.

    Avec notre correspondante à MoscouMuriel Pomponne

    « Il y a des raisons de croire que Zaour Dadaïev a avoué sous la torture ». C'est ce que précise Andreï Babouchkine sur son blog, après avoir rendu visite au suspect en prison, en compagnie d'une journaliste. 

    D'après eux, Zaour Dadaïev a de nombreuses blessures, notamment des écorchures au nez, aux poignets, aux jambes. L'ancien policier tchétchène affirme qu'il a passé deux jours menotté avec un sac en tissu sur la tête. 

    Il dit également qu'au moment de son arrestation, le 5 mars, il était en compagnie d'un ami, Rustal Yusupov, qui a disparu depuis. Les policiers auraient alors déclaré à Dadaïev que, s'il avouait, son ami serait libéré. Trois autres suspects auraient également été battus.  

    Le président de la commission de contrôle publique de Moscou a déclaré qu'il allait vérifier les informations d'Andreï Babouchkine. Pour Anton Tsvetkov, à ce stade, les allégations de torture ne sont pas confirmées.

    Les interrogatoires ont eu lieu sans la présence d'un avocat. Zaour Dadaïev affirme qu'il a demandé à en avoir un, notamment à ses parents, mais qu'il en est toujours privé.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.