GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 20 Mai
Mardi 21 Mai
Mercredi 22 Mai
Jeudi 23 Mai
Aujourd'hui
Samedi 25 Mai
Dimanche 26 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Le Parlement européen demande plus de démocratie en Russie

    media L'hémicycle du Parlement européen, en décembre 2014. REUTERS/Vincent Kessler

    Dans le cadre d'une résolution commune, les députés européens demandent fermement à la Russie de cesser toute forme de pression, de répression ou d'intimidation à l'encontre des figures de l'opposition, des représentants de la société civile et des médias indépendants. Cette demande intervient 15 jours après l'assassinat de l'opposant russe Boris Nemtsov dans le centre de Moscou.

    Avec notre bureau de Bruxelles,

    « La Russie doit mettre fin à la guerre honteuse de propagande qu'elle mène contre le monde occidental, elle doit cesser de cultiver et d'attiser la haine et les violences ». Le ton est ferme au Parlement européen.

    Le député roumain de droite Christian Preda va plus loin et s'en prend directement au président russe. « Le 27 février 2014, le Parlement de la Crimée était occupé. Une année après, jour pour jour, nous avons ce terrible assassinat de Boris Nemtsov. Ce n'est pas seulement une coïncidence de calendrier, parce qu'on sait que l'auteur politique de ces deux actes, c'est Vladimir Poutine. »

    Pendant le débat dans l'hémicycle, Federica Mogherini, la chef de la diplomatie européenne, reprend un à un les noms des victimes d'assassinats politiques perpétrés en Russie. « Natalia Estemirova, Anna Politkovskaïa, Stanislav Markelov, Anastasia Babourova, Sergueï Magnitski, Alexander Litvinenko. Journalistes, avocats, agents de renseignement, défenseurs des droits de l'homme... sans oublier ceux qui sont devant les tribunaux en Russie, par le biais de procédures injustes, à cause du conflit en Ukraine. »

    La Parlement européen demande aux autorités russes de libérer de toute urgence ses prisonniers politiques, à commencer par la pilote de l'armée ukrainienne Nadia Savtchenko, qui risque de mourir après plus de 80 jours de grève de la faim.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.