GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 19 Mai
Dimanche 20 Mai
Lundi 21 Mai
Mardi 22 Mai
Aujourd'hui
Jeudi 24 Mai
Vendredi 25 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Italie : l'olivier, or des Pouilles, est menacé

    media Oliviers de la région des Pouilles (Montesardo, province de Lecce). RFI/Patricia Blettery

    L'olivier est vraiment l'or vert des Pouilles, la fascinante région du sud de l'Italie et il est aujourd'hui menacé de disparition par une terrible bactérie : la Xylella fastidiosa. Aucun remède n'a été trouvé à ce jour pour guérir les oliviers qui sont atteints par cette bactérie laquelle se propage à vitesse grand V. Plus d'un million d'arbres pourraient être prochainement arrachés, selon la requête du commissaire européen à la Santé, Vytenis Andriukaitis.

    Avec notre correspondante à Rome, Anne Le Nir

    La région des Pouilles qui compte près de 60 millions d’oliviers est la plus importante d’Italie en termes de production d’huile d’olive. Mais depuis plusieurs mois une bactérie, la Xylella fastidiosa, est en train de tuer des dizaines de milliers d’oliviers. Cette bactérie serait transmise d’arbre en arbre par un insecte vorace, la cicadelle écumeuse. L’épidémie est telle qu’elle risque de menacer tout le bassin méditerranéen.

    Pour contenir la progression de la bactérie, une barrière phytosanitaire a été mise en place coupant littéralement en deux la région des Pouilles. De nombreux arbres ont par ailleurs déjà été arrachés car aucune solution n’a permis à ce jour de trouver le moyen de guérir les oliviers malades.

    Et c’est d’ailleurs la raison pour laquelle la Commission européenne veut demander à l’Italie d’arracher au moins un million et demi d’oliviers. Mais diverses associations italiennes sont sur le pied de guerre. Parmi elles, Peacelink qui affirme que des études scientifiques mettent en cause d’autres facteurs que la Xylella fastidiosa dans les ravages subis par les splendides oliveraies pluri centenaires.
     

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.