GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 18 Août
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
Aujourd'hui
Vendredi 23 Août
Samedi 24 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Europe

    Ukraine: démission et arrestations stratégiques à Kiev

    media Petro Porochenko, le président ukrainien, lors de son discours en mémoire des morts de la révolution EuroMaïdan, à Kiev le 20 février 2015. REUTERS/Valentyn Ogirenko

    Selon le site internet de la présidence ukrainienne, le gouverneur de Dnipropetrovsk, Igor Kolomoïski, a remis sa démission lors d’une rencontre avec le président Petro Porochenko mardi soir 24 mars. Igor Kolomoïski est l’un des plus puissants oligarques du pays et aussi l’un des précieux soutiens du gouvernement central sur le plan militaire. Le milliardaire finance des bataillons de volontaires dans la guerre contre les séparatistes pro-russes. Plus tard dans la journée, deux dirigeants du Service des situations d’urgence, accusés de corruption, ont été arrêtés en plein Conseil des ministres.

    Le pouvoir central ne pouvait pas tolérer l’implication d’Igor Kolomoïski dans l’irruption d’hommes masqués et armés dans les bureaux des deux sociétés liées au secteur pétrolier, en fin de semaine dernière. En se rendant lui-même sur place, Kolomoïski comptait empêcher la destitution d’un directeur, son protégé. Peine perdue. Le gouvernement a confirmé le départ du directeur, et les hommes armés ont dû quitter les locaux qu’ils occupaient.

    Kolomoïski, lui, a quitté le poste de gouverneur de Dnipropetrovsk. Quelques heures après le limogeage du gouverneur, le pouvoir ukrainien a fait, en pleine réunion du gouvernement, une nouvelle démonstration de force, en faisant arrêter devant les caméras deux dirigeants du Service des situations d'urgence, accusés de corruption. Le Fonds monétaire international a conditionné son aide à l’Ukraine à l’efficacité de la lutte contre la corruption et au succès de la restructuration des entreprises publiques. Visiblement, le gouvernement veut montrer sa bonne volonté en la matière.

    → A (re)lire: Ukraine: Marioupol, prochain objectif des séparatistes ?

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.