GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 11 Décembre
Jeudi 12 Décembre
Vendredi 13 Décembre
Samedi 14 Décembre
Aujourd'hui
Lundi 16 Décembre
Mardi 17 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Crise au Liban: «Il faut que les autorités politiques se secouent» (Le Drian)
    • Pollution atmosphérique en Iran: écoles fermées dans plusieurs villes du pays, dont Téhéran
    • «L'hôpital public se meurt», avertissent 660 médecins prêts à démissionner dans une tribune publiée par le «Journal du dimanche»
    • Culture: l'actrice Anna Karina est morte d'un cancer à 79 ans (agent à l'AFP)
    Europe

    La Lituanie suspend une chaîne de télévision russe

    media Page d'accueil du site de la RTR Planeta. capture d'écran

    Les autorités lituaniennes viennent d’interdire pour trois mois la rediffusion de tous les programmes de la chaîne de télévision russe RTR Planeta, pour diffusion d’informations tendancieuses sur l’Ukraine. Une première en Europe, puisque le siège administratif de la chaîne se situe en Suède, mais les contenus sont en fait produits par une société d’Etat russe.

    Avec notre correspondante à Vilnius,  Marielle Vitureau

    Incitation à la discorde, justification de l’agression militaire, diffusion d’informations tendancieuses sur l’unité territoriale de l’Ukraine... : la liste des griefs à l’égard de la chaîne est certes longue mais pas nouvelle puisqu’il y a un an, l’une des émissions phares de RTR Planeta avait été suspendue par Vilnius pour les mêmes raisons.

    D’autres chaînes de télévision russes diffusées en Lituanie, comme NTV Mir ou PBK, la première chaîne balte, sont dans le collimateur des autorités du pays pour diffuser une propagande similaire. Une situation jugée inquiétante par Vilnius dans le contexte de l’agression russe en Ukraine et des craintes des Baltes pour leur sécurité. 5% des habitants de la Lituanie sont russophones.

    Ces chaînes de télévision sont très populaires, parmi eux tout comme parmi la minorité polonaise du pays. Les câblodistributeurs ont cette fois-ci tous promis de respecter l’interdiction de diffusion. Mais à la différence de ses voisines, la Lettonie et l’Estonie, la Lituanie n’entend pas créer une chaîne publique en russe pour faire contrepoids à cette propagande, mais veut trouver une réponse au niveau européen.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.