GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 17 Juillet
Jeudi 18 Juillet
Vendredi 19 Juillet
Samedi 20 Juillet
Aujourd'hui
Lundi 22 Juillet
Mardi 23 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Royaume-Uni: seuls 5 à 15% du pétrole de Gatwick seraient exploitables

    media Un container contenant du matériel de forage de pétrole posé sur le réservoir de Horse Hill, qui couvre 88 kilomètres carrés, dans le bassin du Weald. REUTERS/Peter Nicholls

    En Angleterre, fausse joie après la découverte d'une réserve géante de pétrole près de l'aéroport de Gatwick. Les estimations qui atteignaient les milliards de barils pourraient être revues à la baisse.

    Avec notre correspondante à Londres, Marina Daras

    Il y aurait plus de 100 milliards de barils de pétrole dans cette zone du sud de l'Angleterre, à une quarantaine de kilomètres seulement de Londres. Il faut cela dit rester prudent face à de telles estimations, car il se pourrait qu'une toute petite fraction de cette réserve ne soit finalement qu'exploitable.

    L'investisseur UK Oil and Gas Investments (UKOG) qui a annoncé cette semaine la découverte de cette réserve dormante dans les sous-sols anglais, a décrit ce gisement comme étant peut-être la plus grosse découverte terrestre de ces 30 dernières années pour le Royaume-Uni. Il a par ailleurs avoué que la géologie du lieu ne permettrait certainement pas d'extraire plus de 5 à 15 % du pétrole présent sous terre.

    La compagnie assure qu'elle devrait être en capacité d'utiliser des techniques d'exploration conventionnelles et non de fracturation hydraulique. S'il est exploitable, le puits sera d'une grande aide pour le pays qui cherche à freiner ses importations de brut et à assurer la stabilité des prix du pétrole.

    Le Royaume-Uni, deuxième producteur de pétrole en Europe derrière la Norvège, exploite déjà des gisements plus petits dans le sud du pays depuis de nombreuses années, outre le pétrole de la mer du Nord.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.