GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 17 Octobre
Vendredi 18 Octobre
Samedi 19 Octobre
Dimanche 20 Octobre
Aujourd'hui
Mardi 22 Octobre
Mercredi 23 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Turquie: manifestations en marge du procès de la catastrophe de Soma

    media Les proches des 301 mineurs tués en mai 2014 ont manifesté, lundi 13 avril 2015, en marge du procès des responsables présumés du drame de la mine de Soma Komur. AFP PHOTO / OZAN KOSE

    Plusieurs centaines de personnes ont manifesté ce matin devant le tribunal d'Akhisar en Turquie. C'est là que devait se dérouler ce lundi 13 avril un procès très attendu. Celui de la catastrophe minière de Soma, la plus meurtrière de l'histoire du pays, avec 301 mineurs tués, il y a près d'un an, après un coup de grisou. Cet accident a révélé de nombreuses défaillances et négligences dans la gestion de la mine, mais ce procès est donc repoussé au mercredi 15 avril.

    Les familles des mineurs et tout le pays avaient le regard rivé sur le procès de la plus grave catastrophe minière qu'a connue la Turquie. Or, ce lundi matin, il s'est ouvert sous très haute protection, mais en l'absence des huit principaux responsables de la société pour lesquels des manifestants devant le tribunal réclamaient des sanctions lourdes.

    Cette absence des cadres de Soma Komur accusés de meurtre a suscité les foudres des parties civiles et de leurs avocats qui ont exigé leur convocation. Les juges ont donc décidé que les huit accusés incarcérés à Izmir seront amenés à Akhisar après-demain.

    Les Turcs devront donc attendre mercredi pour voir ces huit cadres de Soma Komur, mais également 37 autres personnes, techniciens et ingénieurs   poursuivis eux pour homicides involontaires   s'expliquer. Plusieurs questions restent en suspens. Pourquoi, le 13 mai 2014, un incendie a causé la mort de 301 mineurs ? La course à la rentabilité a-t-elle entraîné les négligences qui ont conduit à l'incendie et finalement au plus grave accident industriel de l'histoire de la Turquie ? Ce drame aurait-il pu être évité ?

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.