GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 21 Août
Jeudi 22 Août
Vendredi 23 Août
Samedi 24 Août
Aujourd'hui
Lundi 26 Août
Mardi 27 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Europe

    L’Allemagne a fourni des données sensibles aux Etats-Unis

    media Siège de la NSA à Fort Meade, Maryland. REUTERS/NSA/Handout

    L’hebdomadaire allemand Der Spiegel révèle cette semaine que les services secrets allemands ont fourni sans retenue des données sensibles aux services américains. Ces affirmations ont provoqué une levée de boucliers dans la classe politique allemande et suscitent beaucoup de questions sur la responsabilité des différents acteurs.

    Avec notre correspondant à Berlin, Pascal Thibaut

    Les services secrets allemands sont-ils devenus une filiale de leurs homologues américains à qui ils livreraient sans broncher des données sensibles ? Le contrôle politique sur ces mêmes services a-t-il failli ? Telles sont les questions qui se posent après les révélations de l'hebdomadaire Der Spiegel qui ont eu l’effet d’une bombe dans le microcosme politique berlinois.

    Le Bundesnachrichtendienst (BND) a ces dernières années livré aux Etats-Unis des informations sensibles sur des entreprises européennes, mais aussi sur de hauts responsables politiques. Dans un premier temps, le gouvernement allemand a critiqué « des faiblesses techniques et d'organisation ».

    Mais depuis, des responsables politiques dans l'opposition comme dans la majorité sociaux-démocrates alliés d'Angela Merkel haussent le ton. Ils attaquent les services secrets allemands, mais aussi la chancellerie en charge de leur coordination et de leur supervision.

    Le BND a-t-il agi de façon autonome auquel cas le contrôle politique serait plus que problématique. Ou bien la chancellerie était-elle au courant et a préféré couvrir les agissements de ses services secrets? Et cela pour ne pas brusquer l'allié américain et remettre en cause la livraison d'informations dont à l'inverse l'Allemagne profite. Autant de questions qui agitent le monde politique allemand.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.