GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 18 Octobre
Samedi 19 Octobre
Dimanche 20 Octobre
Lundi 21 Octobre
Aujourd'hui
Mercredi 23 Octobre
Jeudi 24 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Turquie: Mersin, porte d’entrée vers l’Europe pour les Syriens

    media Image diffusée par les gardes-côtes turcs montrant l'arrestation de migrants sur le port de Mersin, le 17 mars 2015. DR / Sahil güvenlik

    Les gardes-côtes turcs ont interpelé 350 Syriens au port de Mersin, sur la côte méditerranéenne de la Turquie. Le pays accueille 2 millions de réfugiés syriens, dont 150 000 à Mersin. Les autorités turques ont promis de renforcer les contrôles.

    avec notre correspondant à Istanbul, Alexandre Billette

    Les 350 Syriens ont été arrêtés par les gardes-côtes alors qu’ils s’apprêtaient à embarquer dans un navire à destination des côtes italiennes. 71 personnes se trouvaient déjà à bord du Ole, un bateau battant pavillon mongolien, et 273 ont été interpellées alors qu’elles étaient encore à terre.

    5 000 dollars par traversée

    Mersin est le plus grand port de Turquie est devenu depuis quelques mois l’un des points de départ les plus prisés par les migrants syriens en route vers l’Europe. L’information circule sur les réseaux sociaux : pour environ 5 000 dollars par personne, il est possible de tenter sa chance sur l’un des vieux cargos affrétés par les passeurs, avec pour destination, le plus souvent, l’Italie.

    Le système est bien rôdé : quelques heures avant l’arrivée, l’équipage lance un appel à l’aide et prend le large. Le bateau est ensuite dirigé vers une ville de la côte italienne, où les migrants peuvent demander l’asile. La traversée depuis Mersin est réputée relativement sûre, mais elle coûte cher. Selon les ONG, se sont surtout des personnes issues des classes moyennes qui empruntent ce chemin vers l’Europe.

    La Turquie est l'un des seuls pays à accueillir les Syriens sans visa. Ils sont près de deux millions dans le pays à avoir trouvé refuge pour fuir la guerre civile dans leur pays, dont 150 000 dans la seule ville de Mersin. Avec les récents naufrages en Méditerranée, les autorités turques promettent de surveiller davantage leurs côtes. Depuis le début de cette année, près de 2000 personnes ont déjà été arrêtées en mer, au large du port de Mersin.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.