GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 16 Septembre
Mardi 17 Septembre
Mercredi 18 Septembre
Jeudi 19 Septembre
Aujourd'hui
Samedi 21 Septembre
Dimanche 22 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Irak: une attaque fait 12 morts dans la ville sainte chiite de Kerbala (sécurité)
    • Yémen: les rebelles annoncent vouloir arrêter toutes les attaques contre l'Arabie (dirigeant insurgé)
    • Affaire Karachi: le parquet demande un procès pour Balladur et Léotard (source judiciaire)
    • Respect de la vie privée: Facebook suspend des dizaines de milliers d'applications
    • Commerce: Trump ne pense pas aboutir à un accord avec Pékin avant l'élection de 2020
    • Procès Mélenchon en France: le jugement mis en délibéré au 9 décembre
    • Greta Thunberg espère que la société a atteint «un tournant» sur le climat (interview à l'AFP)
    Europe

    Terrorisme et migration au sommet France, Maroc, Espagne et Portugal

    media Le ministre français de l'Intérieur Bernard Cazeneuve. REUTERS/Philippe Wojazer

    Ce mardi 28 avril se tient à Oeiras près de Lisbonne au Portugal, un G4 consacré à la lutte antiterroriste et à la question migratoire. Les ministres de l'Intérieur français, marocain, espagnol et portugais y participent. Ils ont des intérêts communs.

    Avec notre envoyé spécial à Lisbonne, Guilhem Delteil

    La lutte migratoire est le premier de ces intérêts communs aux quatre pays. La tension s’est portée ces derniers temps sur les traversées de la Méditerranée, de la Libye vers l’Italie, mais le Maroc est le pays d’Afrique le plus proche du continent européen et le détroit de Gibraltar, contrôlé par le Maroc et l’Espagne, est l’une des principales portes d’entrée des migrants clandestins en Europe.

    L’Espagne est donc le premier pays concerné, mais les deux autres pays européens présents ici veulent aussi appuyer les efforts du Maroc dans la lutte contre les réseaux de trafiquants. L’accent doit être mis notamment sur la formation des agents marocains dans la lutte contre la fraude documentaire.

    Un renforcement des contrôles aériens

    L’autre grand point débattu lors de cette rencontre est la lutte contre le terrorisme. France, Espagne et Portugal considèrent le Maroc comme un partenaire important dans ce domaine, pour ses renseignements fiables et sa bonne connaissance du terrain. De plus, le Maroc connaît aussi des départs de ressortissants vers la Syrie et l’Irak, et nombre de candidats au jihad européen ont aussi la nationalité marocaine, ce qui fait du Maroc un partenaire incontournable.

    Dans ce domaine, les quatre pays devraient s’entendre sur un renforcement des contrôles des passagers aériens. Rappelons qu’Hayat Boumeddiene, la compagne d’Amedy Coulibaly, l’un des terroristes responsables des attentats du mois de janvier à Paris, est partie d’Espagne vers la Syrie quelques jours avant les attentats.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.