GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 13 Novembre
Mercredi 14 Novembre
Jeudi 15 Novembre
Vendredi 16 Novembre
Aujourd'hui
Dimanche 18 Novembre
Lundi 19 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent

    La CIA a conclu que le prince héritier d'Arabie saoudite, Mohammed ben Salman avait ordonné l'assassinat du journaliste et dissident Jamal Khashoggi, rapporte vendredi 16 novembre le Washington Post, alors que Riyad dément toute implication de MbS.

    Dernières infos
    Europe

    Un sommet UE-Ukraine sans grandes perspectives pour Kiev

    media Le président ukrainien Petro Porochenko (g.) et le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker, le 27 avril 2015 à Kiev. REUTERS/Gleb Garanich

    Ballet diplomatique de deux jours à Kiev, en Ukraine. Les dirigeants européens sont arrivés hier pour le sommet UE-Ukraine et participent ce mardi à une conférence internationale de soutien financier. Le président Petro Porochenko espère récolter au moins deux milliards de dollars de promesses d'aide, mais à l'issue du sommet, il n'a récolté que des déclarations de principe.

    Avec notre correspondant en Ukraine, Sébastien Gobert

    Ils sont d'accord sur tout, même s'ils n'ont décidé de rien. A l'issue du sommet UE-Ukraine, Petro Porochenko a reçu beaucoup d'encouragements, mais n'a obtenu ni perspective d'adhésion à l'Union européenne, ni calendrier précis de libéralisation du régime de visas Schengen.

    Les Européens se montrent particulièrement prudents en demandant des résultats effectifs des réformes promises par l'exécutif ukrainien. La seule annonce concrète du sommet a été de répéter que l'Accord d'association UE-Ukraine entrera bien en vigueur le 1er janvier 2016. Son application dépendra néanmoins des consultations trilatérales avec la Russie.

    Les préoccupations de Moscou ont été largement prises en compte pendant ce sommet, que ce soit en termes d'approvisionnements gaziers ou d'application du processus de paix dans le Donbass. Les Européens n'ont donné aucun signe qu'ils considéraient un potentiel déploiement d'une force européenne de maintien de la paix, comme demandé par Petro Porochenko. Ils exigent de Kiev un engagement substantiel en faveur des accords de Minsk. Et ce malgré les violations du cessez-le-feu qui s'intensifient dans le Donbass.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.