GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 15 Juillet
Mardi 16 Juillet
Mercredi 17 Juillet
Jeudi 18 Juillet
Aujourd'hui
Samedi 20 Juillet
Dimanche 21 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Europe

    L’espionnage américain en Allemagne en débat au Parlement européen

    media Les membres du Parlement européen à Strasbourg en session. REUTERS/Vincent Kessler

    Le scandale de l’espionnage américain en Allemagne provoque des remous non seulement en Allemagne elle-même, mais également au niveau européen. Selon le quotidien Bild, la chancellerie allemande était informée depuis 2008 de pratiques d'espionnage économique américaines visant des sociétés européennes comme Airbus, mais n'a pas réagi. A l’initiative du groupe des Verts au Parlement européen, celui-ci a débattu mardi après-midi, 28 avril, en session plénière.

    Avec notre envoyé spécial à Strasbourg, Piotr Moszynski

    C’est la commissaire européenne à la Justice, Vera Jourova, qui a ouvert le débat au Parlement européen, en évoquant deux points : il n’y a pas suffisamment de preuves et l’affaire relève de la compétence nationale : « Il y a beaucoup de faits qui restent inexpliqués. Par exemple, à quel point le service allemand de renseignement était impliqué - intentionnellement ou pas - dans l’espionnage mené par l’Agence nationale de sécurité américaine contre des sociétés en Europe occidentale, en violation de la loi allemande. Tout problème de la coopération entre les services de renseignement des Etats-membres de l’Union européenne doit être résolu en priorité par ces Etats-membres. »

    Position inacceptable pour plusieurs eurodéputés. Parmi eux, Sophie Int'Veld du groupe Libéral : « Il se trouve que nous avons des règles en vigueur sur ce continent ! Qui va défendre les droits des citoyens ? Qui va défendre leur vie privée ? Quelqu’un doit le faire ! Et je refuse d’admettre que tout cela est légal et acceptable ! Quand allons-nous obtenir enfin quelques réponses à nos questions ? Car, si des pays amis nous le font, je me demande ce que nous feront subir des pays moins amicaux. »

    Aucune résolution contraignante n’a été votée à l’issue du débat.
     

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.