GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 12 Octobre
Dimanche 13 Octobre
Lundi 14 Octobre
Mardi 15 Octobre
Aujourd'hui
Jeudi 17 Octobre
Vendredi 18 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Europe

    Espagne: le puits sans fond de la corruption du PP au pouvoir

    media L'ancien trésorier du PP Luis Barcenas, à sa sortie du tribunal à Madrid, le 6 février 2013. REUTERS/Juan Medina

    D’après des révélations du journal sur Internet eldiario.es, le Parti Populaire (droite) actuellement au pouvoir serait gangrené par le financement illégal depuis sa création et non pas depuis pendant les années où Luis Bárcenas, ancien trésorier du parti, condamné par la justice, tenait les cordons de la bourse.

    avec notre correspondant à Madrid, François Musseau

    Le grand parti conservateur pensait que les accusations de corruption pesant sur lui étaient en passe d’être réglées. L’ancien trésorier Luis Bárcenas, aujourd'hui en prison mais qui a géré à différents postes les finances du parti pendant 28 ans, a dérobé des millions d’euros pour les placer en Suisse. Luis Bárcenas a été condamné mais n'entendant pas chuter seul, il avait remis au juge d'instruction Pablo Ruz, des documents sur la comptabilité parallèle du PP qu'il affirmait avoir tenue pendant près de vingt ans, rapportait la presse au printemps 2013. 

    Les révélations du journal eldiario.es le confirment. Selon le journal, des documents datant des années 80 indiquent que déjà à l’époque il y avait une double comptabilité, une « comptabilité B », et des enveloppes d’argent non déclaré ont été remises aux dirigeants. Ils mettent en cause la gestion de Luis Bàrcenas et de son prédécesseur Rosendo Naseiro.

    Dans la pratique, cela ne change rien car il y a prescription judiciaire. Mais à seulement deux semaines des élections municipales et régionales, c’est un coup terrible pour le parti au pouvoir dont on peut penser que, dès sa naissance, il était gangrené par l’argent noir et la corruption.
     

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.