GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 14 Octobre
Mardi 15 Octobre
Mercredi 16 Octobre
Jeudi 17 Octobre
Aujourd'hui
Samedi 19 Octobre
Dimanche 20 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Europe

    Turquie: des procureurs écroués pour avoir intercepté un convoi suspect

    media L’armée turque près de la frontière syrienne. En janvier dernier, un convoi à destination de la Syrie avait été intercepté sur ordre de plusieurs magistrats turcs. Ilyas Akangin/AFP

    Cinq personnes ont été écrouées, jeudi, en Turquie, après avoir été accusées de complot contre le gouvernement, pour un contrôle de camions se dirigeant vers la Syrie où ils étaient chargés d’acheminer des armes. Ce qui suscite l’émotion, c’est qu’il s’agisse de quatre procureurs et d’un commandant de gendarmerie qui avaient diligenté cette inspection, à laquelle s’étaient finalement opposés les services secrets.

    Avec notre correspondant à Istanbul, Jérôme Bastion

    Après l’arrestation, pas plus tard que la semaine dernière, de deux juges, parce qu’ils avaient ordonné la remise en liberté de journalistes connus pour leur proximité avec la néo-confrérie de Fethullah Gülen, c’est au tour de procureurs de connaître la détention préventive. Du jamais-vu en Turquie, qui n’est possible que depuis que le gouvernement a placé le conseil de la magistrature sous son contrôle direct, l’an dernier, pour mieux lutter contre la menace que représenteraient les Gülenistes, soupçonnés de comploter contre le gouvernement.

    C’est justement ce chef d’accusation - « tentative de s’opposer par la force à l’action du gouvernement pour le renverser » - qui leur vaut aujourd’hui d’être derrière les barreaux, et bientôt à la barre des accusés. Dans la foulée de cette interception nocturne d’un convoi de camions en route vers la Syrie, les magistrats avaient d’abord été mutés, puis défroqués, comme des milliers d’autres magistrats depuis un an et demi.

    Mais leur incarcération marque sans nul doute un nouveau pas dans la répression. L’avocat du capitaine de gendarmerie, invoquant la chaîne de commandement en place, a dit hier s’attendre à de nouvelles arrestations parmi les officiers supérieurs qui ont donné leur aval à cette opération de police, menée le 1er janvier 2014.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.