GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 2 Décembre
Mardi 3 Décembre
Mercredi 4 Décembre
Jeudi 5 Décembre
Aujourd'hui
Samedi 7 Décembre
Dimanche 8 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Russie: John Kerry rencontre Vladimir Poutine à Sotchi

    media John Kerry est arrivé à Sotchi ce mardi matin : il rencontre Sergueï Lavrov et -probablement- Vladimir Poutine. REUTERS/Joshua Roberts

    John Kerry est en visite en Russie. Le secrétaire d'Etat américain est aujourd'hui à Sotchi sur les bords de la mer Noire où il doit s'entretenir avec Vladimir Poutine. C'est la première visite en Russie du chef de la diplomatie américaine depuis le début de la crise ukrainienne, alors que les relations entre les eux pays se sont considérablement détériorées même si, selon les Américains, le dialogue n'a jamais été rompu sur les dossiers importants.

    Le porte-parole du Kremlin se refusait lundi soir à confirmer la rencontre entre Vladimir Poutine et John Kerry, rapporte notre correspondante à Moscou, Muriel Pomponne. Le ministère des Affaires étrangères a, de son côté, confirmé que les deux chefs de la diplomatie allaient se voir à Sotchi. Une rencontre symbolique, note la presse russe, dans la mesure où c'est la première fois que le secrétaire d'Etat américain vient en Russie. Une presse qui ne s'attend pas cependant à des percées importantes, même si Moscou se dit « ouvert et prêt à discuter de tout ».

    Les discussions devraient porter sur le Yémen, la Syrie, l'Iran et bien sûr l'Ukraine. « Nous nous attendons à ce que la visite de monsieur Kerry aide à la normalisation des relations bilatérales dont dépend largement la stabilité du monde » affirme un communiqué du ministère russe des Affaires étrangères. Moscou espère que cette rencontre amènera un regard neuf sur l'Ukraine et les relations bilatérales.

    Côté américain, le porte-parole de la Maison blanche a assuré que le dialogue entre Washington et Moscou n'avait jamais été rompu sur les dossiers importants, précise notre correspondante à Washington, Anne-Marie Capomaccio. « Nous parlons souvent des relations compliquées entre les Etats-Unis et la Russie. Mais il y a différents sujets sur lesquels nous avons pu travailler, d'une manière constructive, avec la Russie et la palette est large, a expliqué Josh Earnest, porte-parole de la Maison blanche. Les Russes ont participé aux négociations avec l'Iran. Ils ont été des partenaires importants dans la mise en place des sanctions qui ont forcé l'Iran à venir à la table de négociations. Nous avons beaucoup discuté pour que les Etats-Unis, et la Russie, travaillent ensemble afin d'éliminer les stocks d'armes chimiques syriennes. Cela n'aurait pas été possible sans le rôle central de la Russie, qui a fait jouer ses liens uniques avec le régime Assad ».

    « Profonds désaccords » sur l'Ukraine

    « Tout ceci met en lumière la relation durable entre les Etats-Unis et la Russie lorsque sont en jeu des intérêts communs, poursuivait Josh Earnest. Cela ne nous empêche pas, au contraire, de pointer nos profonds désaccords avec la Russie, notamment sur l'Ukraine, et la nécessité de respecter la souveraineté et l'intégrité territoriale de ce pays, qui est indépendant. »

    Car cette visite de John Kerry intervient alors que le cessez-le-feu en Ukraine est toujours aussi précaire, et alors que l'Otan affirme que la Russie a renforcé son arsenal à la frontière ukrainienne.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.