GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 15 Août
Vendredi 16 Août
Samedi 17 Août
Dimanche 18 Août
Aujourd'hui
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    L'UE sur le point de lancer l'opération Navfor Med contre les passeurs

    media Un bateau de migrants quittant les côtes libyennes le 5 mai 2015. REUTERS/Ismail Zitouny

    Le but de la réunion, ce lundi, des ministres européens de la Défense avec leurs homologues des Affaires étrangères est de donner formellement le feu vert à l'opération Navfor Med. Les plans militaires pour l'opération européenne sont prêts ou en passe d'être finalisés. Beaucoup de moyens militaires sont déjà engagés dans les opérations de surveillance et de secours en Méditerranée depuis que l'Union européenne a décidé de renforcer ses dispositifs après les drames survenus en avril.

    Avec notre bureau de Bruxelles, 

    L'opération Navfor Med sera essentiellement navale, avec des bâtiments français, italiens et espagnols, mais aussi allemands et britanniques. La composante aérienne sera, elle aussi, capitale et la Pologne, ou encore la Slovénie, devraient y participer. Un des premiers objectifs est d'établir avec précision où se trouvent les réseaux de passeurs et, pour cela, la première étape sera la collecte de renseignements par radars, par vols de surveillance et par images satellites.

    Navfor Med devrait entrer en action en juin, puisque les Européens attendent en particulier une résolution des Nations unies pour donner une base juridique à leur opération. Plusieurs diplomates européens affirment ouvertement que la Russie pourrait renoncer à ses réticences, en particulier si cette résolution ne comporte pas de référence à la destruction des navires.

    L'objectif des Européens est bien de casser le trafic d'êtres humains, mais il n'est en tout cas pas question d'intervention à terre. Et tant qu'aucune résolution n'aura été adoptée, pas question non plus de sortir des eaux européennes ou internationales.
    Il reste surtout aujourd'hui pour les Européens un problème politique majeur à résoudre : décider dans quel pays seront accueillis les migrants qui seront secourus en mer.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.