GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 11 Septembre
Jeudi 12 Septembre
Vendredi 13 Septembre
Samedi 14 Septembre
Aujourd'hui
Lundi 16 Septembre
Mardi 17 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Référendum: «oui» ou «non» au mariage gay en Irlande?

    media Les partisans du mariage homosexuel ont mené une réelle campagne en Irlande. REUTERS/Cathal McNaughton

    L'Irlande se prononce ce vendredi 22 mai pour ou contre la légalisation du mariage homosexuel. Plus de 3,2 millions de personnes sont appelées à participer au vote. Un référendum, 22 ans après la dépénalisation de l'homosexualité dans un pays où l'influence de l'Eglise catholique - même déclinante - reste forte.

    Les bureaux de vote ont ouvert dès 7 heures ce vendredi matin pour permettre aux gens de s’y rendre avant d’aller au travail. Ils doivent concrètement dire si, oui ou non, ils acceptent de rajouter cette phrase à leur Constitution : « Un mariage peut être conclu légalement par deux personnes, sans distinction de sexe. » Les résultats ne seront connus que samedi 23 mai dans l'après-midi.

    Il est encore trop tôt pour donner des chiffres de participation, mais la mobilisation semble importante. Il faut savoir que l’on ne peut voter par procuration en Irlande, alors que la diaspora est très importante. Quelque 300 000 Irlandais ont quitté le pays pendant la crise économique. Cela représente tout de même près de 10 % de l’électorat. Mais beaucoup de ces expatriés, des jeunes pour la plupart, ont fait l’effort de rentrer pour voter. L’aéroport de Dublin était très encombré vendredi soir, relate notre correspondant sur place, Sébastien Duval.

    Ce serait une énorme surprise si le « non » venait à l’emporter. Tous les sondages donnent une avance confortable au camp du « yes », entre 58 % et 70 %. L’état-major de la campagne pour le « oui » craint tout de même deux choses. D’une part, que les électeurs ne disent pas forcément aux instituts de sondages qu’ils vont voter « non », un peu comme pour les conservateurs en Grande-Bretagne. Et d'autre part, l’abstention ; les Irlandais ont tellement le sentiment que le « oui » va s’imposer facilement, qu’ils pourraient ne pas faire l’effort d’aller voter.

    Les spécialistes de l'Irlande soulignent tous qu'il faut rester prudent sur l'analyse des sondages. L'historien Pierre Joanon rappelle qu'en 1995, les sondages annonçaient un « oui » massif à la légalisation du divorce, alors que le résultat du référendum fut beaucoup plus serré. « Ça sera un très grand changement », souligne pourtant Alfeu Smith, militante en faveur du mariage gay, qui est optimiste quant au résultat, même si elle aussi reste prudente.

    La militante espère voir dans le résultat du scrutin « une indication que nous sommes maintenant un Etat laïc et que l'autorité de l'Eglise catholique en Irlande aurait perdu de sa grande emprise. Définitivement, nous avons toutes les indications pour dire que cette autorité est brisée. »

    En Irlande, il faut se méfier, il y a toujours une légère marge d'incertitudes.

    Pierre Joanon, historien spécialiste de l'Irlande 22/05/2015 - par Béatrice Leveillé Écouter

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.